Aller au contenu principal

L’Université Laval déterminée à poursuivre son engagement face à la santé psychologique en contexte universitaire

Québec, le 19 novembre 2019 – L'Université Laval prend acte des résultats de la première édition de l'enquête panquébécoise portant sur la santé psychologique étudiante qui s'intitule «Sous ta façade», à laquelle ont participé de façon volontaire 16,1% de la population étudiante provenant de 14 universités du Québec, soit près de 24 000 personnes. L'Université réitère sa volonté de poursuivre son engagement face à la détresse psychologique en contexte universitaire et de continuer à soutenir au mieux sa communauté étudiante en collaboration avec les associations étudiantes.

La santé psychologique chez les étudiantes et les étudiants est un enjeu bien réel qui préoccupe toutes les universités au Québec et l'ensemble de la société. «L'Université Laval n'est pas l'exception à la règle, souligne le vice-recteur exécutif et vice-recteur aux études et aux affaires étudiantes, Robert Beauregard. Étant engagée dans la prévention, la sensibilisation et l'intervention en matière de détresse psychologique auprès de sa communauté depuis plus de vingt ans, l'Université Laval constate les résultats et prendra le temps d'analyser en profondeur toutes les recommandations mises de l'avant.»

Rendue publique aujourd'hui par l'Union étudiante du Québec (UEQ), l'enquête «Sous ta façade» révèle entre autres que 19% des personnes répondantes ont dit ressentir des symptômes suffisamment sévères pour entreprendre un traitement médical ou psychologique. L'enquête dévoile aussi que 9% des personnes répondantes ont pensé sérieusement au suicide et 1% a fait une ou des tentatives de suicide au cours des 12 mois précédant l'enquête. De plus, 58% des personnes répondantes ont obtenu un résultat se situant au niveau élevé de l'échelle de mesure de la détresse psychologique.

«Ces données sont préoccupantes, selon la vice-rectrice adjointe aux études et aux affaires étudiantes, Caroline Senécal, qui copréside depuis janvier 2018 le Comité institutionnel consultatif sur le bien-être psychologique et la santé mentale des étudiantes et des étudiants de l'Université Laval. Au cours des années, de nombreuses initiatives ont vu le jour à l'Université Laval et nous en sommes très fiers. Par ailleurs, il faut reconnaître que du chemin reste à faire pour aider encore davantage les personnes étudiantes qui vivent de la détresse psychologique.»

Ayant à cœur la santé mentale de sa communauté étudiante, l'Université Laval travaille en collaboration avec le Centre d'aide aux étudiants (CAE) et les associations étudiantes pour mettre en œuvre de nombreuses actions de promotion, de sensibilisation, de prévention et d'intervention. «Que ce soit le Réseau de sentinelles constitué de plus de 200 personnes qui permettent de servir de relais entre les personnes en détresse et les services d'aide, la mise sur pied du Comité institutionnel consultatif sur le bien-être psychologique et la santé mentale des étudiantes et des étudiants de l'Université Laval, le projet d'entraide La Luciole qui est en cours d'implantation, le Comité de prévention du suicide à l'Université Laval, ou la Semaine de prévention du suicide à l'Université Laval qui se déroule chaque année depuis 1999, toutes ces initiatives sont le fruit d'un travail collectif. Elles contribuent à mettre en place les conditions favorables à la persévérance des étudiants et des étudiantes dans la réalisation de leur cheminement à l'Université. Nous devons continuer à travailler ensemble en ce sens pour briser les tabous et trouver des solutions durables», signale Mme Senécal.

En plus de l'ensemble des actions, l'équipe du CAE œuvre à faciliter l'accès pour la population étudiante aux services psychologiques en fonction des besoins et des périodes charnières de la session. «Toutes les demandes d'aide psychologique qui sont acheminées au CAE reçoivent une réponse, et ce, sans exception. Toutes les personnes étudiantes qui déposent une demande d'aide au CAE reçoivent une offre d'accompagnement en fonction de leurs besoins spécifiques», assure la directrice du CAE, Louise Careau.

Ces trois dernières années, le CAE a traité annuellement en moyenne 2 100 demandes d'aide psychologique, dont la plupart ont été reçues entre septembre et avril. «Au cours des 12 derniers mois, 2 136 demandes ont été traitées, 1 000 personnes se sont inscrites à des ateliers, 63% des personnes qui ont fait une demande d'aide ont reçu une offre de consultation individuelle, et 100% d'entre elles ont reçu une offre d'accompagnement (atelier, formation Web, intervention de groupes, intervention individuelle)», précise Mme Careau.  

L'Université Laval tient à remercier tous les étudiants et les étudiantes ayant collaboré à cette enquête. «La participation en grand nombre des associations étudiantes à travers la province a permis de dresser un état de la situation qui nous aide, à l'Université Laval, à poursuivre notre travail dans la bonne direction. Les résultats, les observations, les témoignages et les recommandations recueillis, que nous analyserons, nous guideront encore davantage vers des pistes de solutions concrètes et durables», indique M. Beauregard.

Toutes les personnes étudiantes de l'Université Laval peuvent faire une demande d'aide à https://www.aide.ulaval.ca/formulaires/demande-d-aide/.

Source :
Andrée-Anne Stewart
Responsable des relations avec les médias
Direction des communications
Université Laval
T. : 418 656-3952
C. : 418 254-3141
andree-anne.stewart@dc.ulaval.ca