Aller au contenu principal

3 M$ pour promouvoir l'expertise de l'Institut nordique du Québec

Québec, le 23 avril 2021 - Le gouvernement du Québec octroie 3 millions de dollars à l'Institut nordique du Québec (INQ) pour promouvoir le développement de solutions novatrices aux défis environnementaux du territoire nordique.

M. Jonatan Julien, ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, et ministre responsable de la région de la Côte-Nord et de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, en a fait l'annonce aujourd'hui. Il était accompagné de Mme Sophie D'Amours, rectrice de l'Université Laval.

L'aide financière accordée est prévue au Plan budgétaire 2021-2022 du gouvernement du Québec. Elle sera versée à raison de 1 million de dollars par année jusqu'à l'exercice budgétaire 2023-2024. Cette somme permettra également à l'Institut de consolider son expertise ainsi que son autonomie afin d'assurer la pérennité de ses activités.

Les travaux de recherche et les activités menées par l'Institut contribuent au développement durable des communautés nordiques. Mis en place en 2014, l'Institut nordique du Québec a développé une expertise en ce qui concerne les enjeux relatifs au territoire nordique québécois. L'Institut regroupe 15 universités membres, plus de 250 chercheurs et de nombreux partenaires publics et privés.

Citations:

«Comme le soutient le Plan d'action nordique 2020-2023, notre gouvernement veut intervenir de façon durable sur le territoire nordique québécois. L'Institut nordique du Québec nous apporte une meilleure connaissance des communautés et des enjeux qui nous permet de poser des interventions adaptées aux réalités du Nord. C'est grâce à la recherche que nous pouvons mettre en place des mesures conciliant les bénéfices économiques et sociaux du développement avec la conservation de l'environnement.»

Jonatan Julien, ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Côte-Nord et de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

«Le milieu naturel nordique québécois est complexe et fragile. L'Institut nordique du Québec fait un travail indispensable en mettant à notre disposition des connaissances qui nous permettent d'agir sur le terrain. Dans un contexte de changements climatiques et avec une biodiversité exceptionnelle à protéger, le Québec doit pouvoir compter sur une expertise de pointe afin d'encourager l'innovation et le développement d'une économie verte.»

Benoît Charrette, ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval

«Nous remercions le gouvernement du Québec pour ce nouveau soutien à l'Institut nordique du Québec. L'Université et ses partenaires se sont engagés, depuis plusieurs années déjà, à mobiliser les meilleurs talents du monde en recherche afin de relever les grands défis scientifiques du Nord, de l'Arctique et des Premiers peuples qui y vivent. Le soutien financier annoncé aujourd'hui est un accélérateur de développement. Il permet d'accroître les capacités de partage d'information, de coordination de la recherche, de mise en commun des infrastructures et d'innovation scientifique, pour l'ensemble des intervenants rassemblés par l'Institut nordique du Québec.»

Sophie D'Amours, rectrice de l'Université Laval

Faits saillants:

  • La mission de l'Institut nordique du Québec est de maintenir ses partenaires à l'avant-garde du développement des connaissances et de leur application au développement du Nord et du monde circumpolaire. Les principaux objectifs de l'INQ sont les suivants:
    • Fournir aux décideurs des gouvernements, des communautés et du secteur privé les connaissances scientifiques et le savoir-faire technique nécessaires au développement durable du Nord;
    • Appuyer les populations autochtones du Nord dans leur transition culturelle, sociale et économique;
    • Former une relève québécoise de pointe, tant sur le plan professionnel qu'en matière de recherche et d'innovation nordiques.
  • Les axes de recherche de l'INQ sont:
    • Sociétés et cultures
    • Santé
    • Fonctionnement des écosystèmes de protection de l'environnement
    • Infrastructures et technologies
    • Ressources naturelles
  • Le nouveau bâtiment du complexe scientifique de l'INQ sera construit sur le campus de l'Université Laval. Les travaux seront lancés en 2022.
  • Le Plan d'action nordique 2020-2023 répond aux priorités énoncées par les acteurs du Nord québécois. Il vise à fournir les outils appropriés aux communautés concernées afin qu'elles habitent pleinement leur territoire.

Liens connexes:

  • Pour obtenir plus d'informations, vous pouvez consulter le site Web de l'Institut nordique du Québec.
  • Vous pouvez consulter la version intégrale du Plan d'action nordique 2020-2023 (PAN 20-23) sur le site Web de la Société du Plan Nord: plannord.gouv.qc.ca.
  • Suivez le déploiement du PAN 20-23 sur Twitter: @plannord.

Renseignements:

Elizabeth Lemay
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, et ministre responsable de la région de la Côte-Nord et de la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine
Tél. : 418 643-7295

Andréanne Séguin
Responsable des communications
Société du Plan Nord
Tél. : 418 643-1874, poste 66409
andreanne.seguin@spn.gouv.qc.ca

Simon La Terreur
Relations médias
Université Laval
Tél. : 418 656-2131, poste 404159,
Cell. : 418 803-8814
simon.laterreur@dc.ulaval.ca

Source:
Cabinet du ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles