Aller au contenu principal

L'Université Laval réduit de 42% l'empreinte carbone de ses investissements

Québec, le 28 octobre 2021 – À l'aube de la 26e Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP26), l'Université Laval et sa Fondation annoncent une réduction de 42% de l'empreinte carbone de leur portefeuille de titres de participation. Ce résultat remarquable surpasse quatre années plus tôt qu'initialement envisagé la cible intermédiaire d'une diminution de 30%.

Par cette annonce, l'Université Laval et sa Fondation, regroupées aux fins de placement au sein de la Fiducie, confirment leur dynamisme pour aligner leurs investissements sur les objectifs climatiques et souhaitent inspirer d'autres organisations à adopter des stratégies d'investissement responsables audacieuses. 

L'empreinte carbone du portefeuille est aujourd'hui estimée à 85 tCO2e/M$, contre 146 tCO2e/M$ pour l'évaluation de référence réalisée en date du 31 décembre 2018. De plus, l'empreinte carbone de la fiducie est aujourd'hui 19% plus faible que l'empreinte carbone de l'indice composé de référence, qui est actuellement de 104,3. Soulignons, par ailleurs, que de récentes décisions supplémentaires, qui ne seront quantifiées qu'au 31 décembre 2021, permettent d'assurer la consolidation de cette performance, voire de la dépasser.

«Nous avons relevé un défi de taille en déployant plus rapidement qu'initialement anticipé une stratégie audacieuse, a souligné la rectrice de l'Université Laval, Sophie D'Amours. La communauté universitaire et les donatrices et donateurs peuvent être fiers que l'Université et sa Fondation agissent avec leadership pour mettre leurs investissements au diapason de leurs valeurs. Il importe de marquer cet accomplissement significatif, mais, surtout, il faut s'assurer de poursuivre ce travail important afin de dépasser les cibles et d'établir de nouveaux objectifs ambitieux.»

Retrait complet du Carbon Underground 200

L'Université Laval et sa Fondation sont par ailleurs en mesure de confirmer que, depuis le 31 août 2021, la Fiducie a cessé complètement tout investissement dans des entreprises figurant sur le Carbon Underground 200 (CU200), la référence largement utilisée par les campagnes étudiantes en faveur d'un désinvestissement des énergies fossiles. Le CCU200 est une liste des 100 entreprises publiques détenant les plus importantes réserves de pétrole et de gaz naturel et des 100 entreprises publiques détenant les plus importantes réserves de charbon.

Le vice-recteur à l'administration, André Darveau, tient à souligner cet important résultat corollaire, recherché par la communauté étudiante. «Notre communauté étudiante est fortement engagée dans la lutte contre les changements climatiques. Cet engagement motive constamment notre université à se dépasser pour répondre aux aspirations des étudiantes et des étudiants et nous sommes heureux de pouvoir partager avec eux ce résultat positif. Or, le travail ne fait que commencer, il s'avère donc opportun d'engager un dialogue avec notre communauté pour définir de nouveaux objectifs, notamment potentiellement quant à un portefeuille à zéro émission nette.»

Rappelons, par ailleurs, qu'au 31 décembre 2018), se limiter à se départir des actions associées au CU200 aurait engendré une réduction de l'empreinte carbone de 19,3%, soit significativement moins que les résultats annoncés aujourd'hui par l'Université.

COP26 – 26e Conférence des Nations unies sur les changements climatiques

Dans le cadre de la 26e Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP26), l'Université Laval est signataire, avec quelque 733 autres investisseurs représentant plus de 52 000 milliards de dollars, du 2021 Global Investor Statement to Governments on the Climate Crisis, une déclaration commune soutenant une action forte des dirigeants mondiaux.

À titre d'acteurs économiques d'importance, les grands investisseurs institutionnels, comme la Fiducie, bénéficient d'un pouvoir d'influence significatif auprès des gouvernements, des entreprises et de la population et doivent l'utiliser au bénéfice du mieux-être de la société et de l'environnement. «Par sa participation à cette déclaration, la Fiducie contribue à transmettre un puissant signal quant à l'appui de nombreux acteurs économiques à l'adoption de cibles ambitieuses et de mécanismes robustes à la COP26», a affirmé le président-directeur général de La Fondation de l'Université Laval-Développement et relations avec les diplômés, Alain Gilbert.

Autres faits saillants en investissement responsable

En outre, l'Université Laval et sa Fondation annoncent quelques autres faits saillants quant à ses avancées en termes d'investissement responsable:

  • La Fiducie a adhéré, en 2021, au regroupement d'investisseurs Climate Action 100+, lequel fait pression auprès des 160 plus importants émetteurs de gaz à effet de serre du secteur privé, notamment en introduisant des résolutions aux assemblées d'actionnaires.
  • La Fiducie a, pour une première fois, effectuée, en 2021, une déclaration annuelle dans le cadre des Principes pour l'investissement responsable de l'ONU.
  • Depuis 2019-2020, tous les gestionnaires de placement sous mandat sont membres de l'Association pour l'investissement responsable. Depuis plusieurs années, une majorité de ces gestionnaires étaient membres, sans toutefois que ce soit la totalité.
  • La Fiducie adhère à quatre réseaux d'investisseurs responsables:
    • Ceres Investor Network on Climate Risk and Sustainability
    • Climate Action 100+
    • UNPRI – United Nations Principles for Responsible Investment
    • RIA Canada – Responsible Investment Association of Canada
  • L'Université Laval est signataire de la charte Investing to Address Climate Change, une initiative collaborative de quinze universités canadiennes en matière d'investissement responsable.

Source:

Équipe des affaires publiques
Université Laval
418 656-3355
medias@ulaval.ca