Aller au contenu principal

Québec, le 27 octobre 2021 – Plus de 400 participants du monde universitaire, d’organisations nordiques, d’organismes fédéraux et provinciaux ainsi que du secteur public et privé du Canada et de l’international sont attendus virtuellement du 2 au 4 novembre à la Réunion scientifique Sentinelle Nord 2021 pour faire état des connaissances sur la transformation de l’environnement nordique et son impact sur l’être humain et sa santé. 

Cette réunion scientifique, qui en est à sa 4e édition, est une plaque tournante pour l’échange et l’avancement des connaissances à plusieurs niveaux, des microbiomes aux écosystèmes, ainsi que pour le développement de technologies novatrices pour le suivi de la cryosphère et de modèles prédictifs orientés vers la santé et le développement durables dans le Nord. C’est un rendez-vous annuel majeur pour une vaste communauté de recherche interdisciplinaire dont le noyau est à l’Université Laval.

Des résultats d’impact pour l’environnement, la santé et l’innovation dans le Nord
La communauté Sentinelle Nord est engagée dans une course contre le changement climatique pour mieux comprendre le système couplé homme-environnement dans le Nord. Parmi ses réalisations récentes :

  • Une équipe a découvert des concentrations élevées de sélénonéine dans le sang des Inuits du Nunavik ainsi que dans le maqtaaq (peau et gras de béluga) qu’ils consomment. La sélénonéine contribuerait à diminuer la toxicité du méthylmercure. 
  • Des recherches axées sur le microbiome ont permis de dresser le premier portrait génomique de cyanobactéries et d’identifier les composés qui permettent leur survie dans des conditions extrêmes. Cette percée présente un grand intérêt pour le développement de nouveaux médicaments.
  • Une source laser puissante avec spectre étroit a été développée afin d’améliorer notre capacité à détecter les émissions de méthane dans le Nord, un important gaz à effet de serre.

Plusieurs scientifiques de renom partageront leurs travaux au fil des 150 exposés et affiches présentés durant la rencontre, notamment :

  • Vincenzo Di Marzo (professeur, médecine, Université Laval) : Nouvelles voies de recherche sur le microbiome biomoléculaire dans le contexte des problèmes de santé émergents dans les populations nordiques
  • Audrey Durand (professeure, informatique et génie logiciel, génie électrique et génie informatique, Université Laval) : L’apprentissage par renforcement et ses applications en santé et en écologie
  • Roberto Grilli (professeur, Institut des Géosciences de l’Environnement, CNRS – Université Grenoble Alpes) : Fast and real-time monitoring of dissolved gases: From 3D mapping to in situ isotopic ratio measurements
  • Sylvain Moineau (professeur, biochimie, microbiologie et bio-informatique, Université Laval) : CRISPR, la mémoire des anciennes infections virales

« La Réunion scientifique Sentinelle Nord est un terrain fertile pour le brassage d’idées et est l’occasion de mobiliser toute une communauté de recherche pour trouver des solutions aux problèmes complexes auxquels nous sommes confrontés en raison des changements climatiques. Les résultats présentés lors de la réunion contribueront au développement de réponses concrètes à ces grands défis », déclare le codirecteur scientifique de Sentinelle Nord, Yves De Koninck.

Programmation complète : https://sentinellenord.ulaval.ca/fr/reunion-scientifique-2021

Inscription gratuite avant le 1er novembre à midi : https://event.fourwaves.com/fr/rssn2021/inscription

À propos de Sentinelle Nord
Avec sa stratégie Sentinelle Nord, l’Université Laval encourage la convergence d’expertises, la recherche transformatrice, le développement de nouvelles technologies et la formation d’une nouvelle génération de chercheurs et de chercheuses interdisciplinaires visant à améliorer notre compréhension de l’environnement nordique et son impact sur l’être humain et sa santé. Le programme est rendu possible grâce, en partie, à un soutien financier majeur du Fonds d’excellence en recherche Apogée Canada, en plus de bénéficier du soutien financier des Fonds de recherche du Québec. https://sentinellenord.ulaval.ca
 

Pour toute demande d’information ou d’entrevue : 
Jérôme St-Charles, chargé de communication 
Sentinelle Nord
Université Laval
418 656-2131, poste 406147
jerome.st-charles@sn.ulaval.ca 

Source :
Jean-François Huppé
Relations médias
Université Laval
418 932-1353
jean-francois.huppe@dc.ulaval.ca