Aller au contenu principal

Une chaire pour mieux répondre aux besoins de formation de la main-d’œuvre à l’ère du numérique

Québec, le 27 mai 2021 – L’Université Laval annonce aujourd’hui le lancement de la Chaire de leadership en enseignement sur les pratiques pédagogiques innovantes en contexte numérique – Banque Nationale. Cette chaire aura pour mission de concevoir des pratiques de formation qui permettront aux travailleurs et aux travailleuses de s’adapter aux réalités changeantes du marché de l’emploi dans le contexte d’une transformation numérique rapide. La Chaire sera dirigée par la professeure Nadia Naffi, spécialiste des technologies éducatives nouvellement recrutée à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval.

« L’essor du numérique, des données massives et de l’intelligence artificielle a des répercussions sur presque toutes les sphères de l’activité de l’emploi, rappelle la professeure Naffi. Les lieux de travail, notre façon de travailler, de collaborer et d’apprendre sont en train d’être réinventés. Il est donc essentiel de réfléchir à de nouvelles façons de concevoir la formation, la requalification et le perfectionnement de la main-d’œuvre en fonction d’un marché du travail en mutation constante où la collaboration humain-machine est favorisée, voire attendue. Cette réflexion guidera l’ensemble des activités de la Chaire. »

Les travaux réalisés au sein de la Chaire permettront notamment de : 

  • Soutenir l’intégration et l’inclusion de la main-d’œuvre actuelle et future dans le marché du travail de l’avenir
  • Favoriser une approche critique, responsable, éthique, durable et équitable du numérique et de l’IA en éducation et en formation en milieux de travail 
  • Ancrer la formation dans la réalité de l’apprentissage à l’ère du numérique et de l’intelligence artificielle 
  • Outiller les experts et les expertes en technologie éducative pour leur permettre de diversifier les approches et les méthodes de formation par le numérique
  • Explorer l’agentivité numérique, c’est-à-dire la capacité d’un individu à agir, à influencer le cours des choses, en tant que compétence essentielle à développer pour permettre d’apprendre tout au long de la vie, de collaborer à l’ère du numérique et de contrer efficacement la désinformation peu importe son contexte.

« Nos travaux contribueront aussi à l’avancement des connaissances dans le domaine de la technologie éducative et combleront des lacunes dans la littérature scientifique quant à la formation des experts et des expertes dans ce domaine », ajoute Nadia Naffi. En fait, à travers des expériences d’apprentissage conçues selon des modalités hybrides, flexibles ou totalement à distance, nous engageons nos étudiants en technologie éducative dans un apprentissage expérientiel et par défi qui les outille pour s’engager dans l’apprentissage tout au long de la vie et étendre leurs compétences, développer de nouvelles capacités et mener le changement attendu à l’ère du numérique. »

La Chaire bénéficie d’un soutien financier de 425 000 $ de la Banque Nationale. Cette somme, additionnée au montant investi par la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval, contribuera à soutenir les activités de la Chaire.

« La Banque Nationale est fière de poursuivre sa collaboration avec l’Université Laval, son partenaire de longue date, déclare la vice-présidente régionale – Québec Ouest à la Banque Nationale, Marie-Josée Mainville. La création de la Chaire permettra de mettre de l’avant de nouvelles méthodes d’apprentissage ainsi que les compétences requises pour s’adapter à l’ère numérique. Nous sommes ravis de joindre nos efforts afin d’aider les travailleurs de demain à évoluer au sein des multiples transformations du marché de l’emploi. »

« L’Université Laval est soucieuse d’aider les personnes à se requalifier et à trouver la place qui leur convient dans un monde en transformation, souligne la rectrice de l’Université Laval, Sophie D’Amours. La création de cette chaire est une façon concrète pour nous de participer à la relance post-COVID et d’amener la société à adopter des pratiques pédagogiques plus actuelles et plus inclusives. La transformation numérique que nous vivons à l’heure actuelle est si puissante et si rapide que tous les acteurs de la société doivent se serrer les coudes et agir ensemble, pour le bien commun. »

« L’objectif principal de cette chaire est de former les futurs experts et ceux qui sont en poste en technologie éducative de façon à ce qu’ils soient bien outillés pour collaborer avec les technologies transformatives, ajoute le doyen de la Faculté des sciences de l’éducation, Fernand Gervais. Ils seront alors en mesure de concevoir des expériences d’apprentissage, de formation, de perfectionnement et de mise à niveau pour des clients et apprenants en besoin urgent d’être formés en prévision d’un avenir de travail en mouvance à l'ère du numérique et de l'IA. La production de connaissances en technologie éducative permettra de faire évoluer les pratiques pédagogiques et de les adapter aux enjeux et aux défis de cette réalité. »
 

Source:
Jean-François Huppé
Relations médias
Université Laval
418 656-7785
jean-francois.huppe@dc.ulaval.ca