Aller au contenu principal

Deux professeurs de la Faculté de médecine de l’Université Laval nommés professeurs émérites

Québec, le 25 octobre 2022 – Les professeurs de la Faculté de médecine Gaston De Serres et Michel G. Bergeron reçoivent la plus haute reconnaissance que l'Université Laval peut accorder à un membre du corps professoral: le titre honorifique de professeur émérite. Ce titre est décerné aux membres du corps professoral qui se sont distingués tant sur les plans de l’enseignement, de la recherche et de leur participation au rayonnement de l’Université Laval que par leurs réalisations et accomplissements au cours de leur carrière.

Gaston De Serres 
Spécialisé dans la prévention et le contrôle des maladies infectieuses évitables par la vaccination, Gaston De Serres est réputé à l’échelle mondiale pour ses travaux sur l’efficacité et la sécurité des vaccins. Cet épidémiologiste est par ailleurs l’un des piliers de l’Institut national de santé publique du Québec, où il agit à titre de médecin-chef du Groupe scientifique en immunisation. Il a, par ailleurs, joué un rôle majeur dans la société québécoise, étant au cœur de la gestion québécoise de l’épidémie de SARS-CoV-2, virus sur lequel il mène actuellement plusieurs travaux. Avec dévouement, il s’est notamment impliqué dans la vulgarisation scientifique des effets du coronavirus et de la vaccination, accordant plus de 850 entrevues sur le sujet. 
 
Parmi ses réalisations d’exception figure le devis de recherche Test-negative design, qui a révolutionné en 2003 l’évaluation de l’efficacité des vaccins. Cette approche méthodologique inédite est maintenant employée partout sur la planète pour estimer chaque saison l’efficacité des vaccins contre l’influenza et est également celle qui a été la plus utilisée pour évaluer l’efficacité des vaccins contre la COVID-19. 
 
« Le professeur De Serres a donné pendant toute sa carrière à l’Université Laval plusieurs cours d’épidémiologie, du baccalauréat au doctorat, incluant des cours avancés. Il a recruté et supervisé de nombreux étudiants et étudiantes aux cycles supérieurs, formant une bonne partie de la relève en épidémiologie des maladies infectieuses et de la vaccination, relève qui a joué un rôle fondamental dans la gestion de la pandémie de SARS-CoV-2. Sa feuille de route en recherche est très impressionnante, tant en termes de bourses, de contrats et de subventions, qu’en termes de publications scientifiques. À titre de chercheur, il a apporté des contributions importantes au développement des connaissances en contrôle des maladies infectieuses et en vaccination, contributions qui ont eu un impact important au Canada et dans le monde », a rappelé le doyen de la Faculté de médecine de l’Université, Julien Poitras.    
 
Michel G. Bergeron 
Infectiologue de renommée internationale et fondateur du Centre de recherche en infectiologie, Michel G. Bergeron compte 48 ans de carrière à l’Université Laval et au CHU de Québec-Université Laval. Il est de surcroît cofondateur et le premier secrétaire de la Société canadienne des maladies infectieuses. Il a joué un rôle majeur dans l’implantation de cette spécialité au pays, qui fut rapidement reconnue par le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.
 
Dans les années 1980, pour lutter contre le nouveau fléau mondial, il cofonde l’Unité de recherche clinique sur le VIH/SIDA au CHUL, ce qui l’amène à créer dans la décennie suivante le condom invisible, un gel vaginal microbicide imperceptible par le partenaire. Il a, de plus, révolutionné le diagnostic des infections en créant les dix premiers tests de PCR en temps réel approuvés par la Food and Drug Administration, aujourd’hui fabriqués à Québec et commercialisés dans une cinquantaine de pays. 

Professeur dévoué, Michel G. Bergeron a transmis son savoir à quelque 7000 étudiantes et étudiants de 1er cycle et en a formé plus de 80 aux cycles supérieurs. Directeur du Département de microbiologie pendant huit ans, il a modernisé l’enseignement de cette discipline en fusionnant sciences fondamentales et sciences cliniques. Son désir de communiquer sa passion pour la science ne s’est toutefois pas limité au niveau universitaire. En 1998, il a créé le programme Chercheur d’un jour pour initier les jeunes du secondaire à la recherche scientifique, programme toujours actif aujourd’hui.  

« En près de 50 ans de carrière, le professeur Bergeron a su diversifier sa recherche pour s’attaquer aux problèmes de santé de l’heure. Il a réussi à se démarquer grâce à l’excellence de ses recherches et parce qu’il a su rassembler des équipes de collaboratrices et collaborateurs inclusives et transdisciplinaires. Visionnaire, innovateur, entrepreneur, infectiologue réputé, il a fait de l’Université Laval et de la ville de Québec, un bastion de la recherche sur les maladies infectieuses. Il mérite nos plus chaleureuses félicitations », a souligné  Julien Poitras.    

La Faculté de médecine de l’Université Laval forme des professionnelles et des professionnels de la santé qui contribuent de manière innovante à la santé des personnes et des populations de son territoire. Par sa recherche et ses connaissances, par sa formation et par son mode de vie, elle s’engage, avec la mobilisation de ses membres, dans son devoir de responsabilité sociale, en mouvement vers la santé durable des personnes et de la société. 

À propos de l’Université Laval
Facebook | Twitter | LinkedIn

Source : 
Équipe des affaires publiques 
Université Laval 
418 656-3355 
medias@ulaval.ca 
Fil Twitter 
Salle de presse YouTube