Aller au contenu principal

Polimètre Trudeau 3.0 : un nombre record de 578 promesses à suivre

Québec, le 7 juin 2022 – L’équipe du Polimètre du Centre d’analyse des politiques publiques (CAPP) et de la Chaire de leadership en enseignement des sciences sociales numériques (CLESSN) de l’Université Laval annonce aujourd’hui le lancement du Polimètre Trudeau 3.0. Un nombre record de 578 promesses ont été identifées par les chercheurs à partir de la plateforme du Parti libéral du Canada (PLC) Avançons ensemble et des communiqués diffusés par le PLC durant la campagne électorale de 2021. Il s’agit d’une forte augmentation par rapport aux 353 promesses faites durant la première campagne de l’équipe Trudeau en 2015 et aux 343 promesses formulées au cours de la campagne électorale de 2019. 

Cinq mois après le début de son troisième mandat, le gouvernement de Justin Trudeau a réalisé en tout (13 %) ou en partie (3 %) un total de 16 % des promesses formulées lors des élections de l’automne 2021. Ce résultat est de 12 points plus élevé que celui obtenu pour la même période lors de son mandat précédent. Actuellement, 22 % des promesses des libéraux de Justin Trudeau sont en voie de réalisation, 60 % demeurent en suspens et 2 % ont été rompues.

« Grâce à l’entente de mars 2022 entre le gouvernement libéral et le NPD, mais aussi en raison de l'impopularité du déclenchement des dernières élections par le gouvernement, ce gouvernement minoritaire pourrait être plus stable et durable que le précédent. Cela augmenterait les perspectives d’un meilleur bilan que celui de Trudeau 2.0, un gouvernement minoritaire qui a duré moins de 2 ans et a rompu 48 % de ses promesses », souligne Alexandre Fortier-Chouinard, auxiliaire de recherche pour le Polimètre et doctorant en science politique à l'Université de Toronto. 

« C’est la première fois que nous suivrons la réalisation des promesses d’un gouvernement minoritaire qui bénéficie d’une telle entente. Selon les études sur la réalisation des promesses, cela devrait donner de meilleurs résultats qu’un gouvernement minoritaire sans entente. Par contre, l’inflation galopante, la guerre en Ukraine et son impact pour l’OTAN ainsi que le potentiel d’une 7e vague de COVID-19 pourraient encourager ce gouvernement à revoir certaines priorités », ajoute-t-il.

Des promesses pour la justice sociale et environnementale
La répartition des promesses par domaine de politique publique offre un aperçu des priorités du troisième gouvernement libéral : « environnement » (148 promesses, 25,6 %), « minorités » (112 promesses, 19,3 %), « économie et employabilité » (72 promesses, 12,4 %) et « santé et services sociaux » (62 promesses, 10,7 %), suivis de « relations internationales et défense » (53 promesses, 9,2 %) et « loi et ordre » (51 promesses, 8,8 %). Aucune promesse n’est classée dans les domaines « gouvernement et démocratie » et « identité et nationalisme ».

« Les grands thèmes de ce 3e gouvernement libéral de Justin Trudeau tels que révélés par ces engagements électoraux sont la justice et l’inclusion sociales, la réconciliation avec les peuples autochtones, la lutte aux changements climatiques et une relance économique verte, ainsi que l’expansion du rôle du gouvernement fédéral en santé », souligne la directrice générale du Centre d’analyse des politiques publiques de l’Université Laval, Lisa Birch. « En justice sociale, il y a des promesses pour les Autochtones, les Noirs, les personnes handicapées, les femmes, la communauté LGBTQ+ et les minorités linguistiques. Même les promesses économiques ont un volet de solidarité sociale, notamment la réforme de l’assurance-emploi, la bonification du droit de travail et les mesures pour la crise du logement abordable. »

Les promesses pour la santé signalent la volonté de ce gouvernement de renforcer le rôle du gouvernement fédéral et d’élargir le système de santé pour inclure plus de soins en santé mentale. « L’entente entre le gouvernement libéral et le parti néodémocrate favorise la réalisation de promesses dans ces domaines et élargira le système de santé par l’ajout d'un régime universel d'assurance médicaments et la création d'un régime de soins dentaires pour les Canadiens à faibles revenus, donc la réalisation de deux promesses phares du parti néodémocrate qui étaient absentes de la plateforme libérale de 2021», ajoute Lisa Birch, qui est également professeure associée au Département de science politique à l’Université Laval.  

Pour suivre l’évolution de ce troisième gouvernement Trudeau et le comparer à d’autres gouvernements, visitez l’application web disponible à https://www.polimetre.org/fr/trudeau
 

Pour renseignements et entrevues :
Lisa Birch, directrice générale
Centre d’analyse des politiques publiques (CAPP)
Faculté des sciences sociales
Université Laval
418 609-3920
lisa-maureen.birch@capp.ulaval.ca

Source :
Équipe des affaires publiques
Université Laval
418 656-3355   
medias@ulaval.ca