Aller au contenu principal

Une école d’été au Nunavik pour étudier la chimie des produits naturels

Whapmagoostui-Kuujjuarapik, Nunavik, 6 juillet 2022 – Une délégation d’étudiantes et d’étudiants des cycles supérieurs de huit universités, de chercheuses et chercheurs du Canada et d’Europe et de spécialistes locaux unissent leurs forces dans le cadre de l’École doctorale internationale Sentinelle Nord sur la nordicité et les avancées en science des produits naturels. Cette activité de formation vise à mettre en valeur la diversité chimique et biologique de la flore subarctique, en faisant une large place aux savoirs traditionnels et en proposant une réflexion sur la gestion durable et responsable des ressources en milieu nordique.

L’école se déroule à la station de recherche du Centre d’études nordiques (CEN) de Whapmagoostui-Kuujjuarapik, au Nunavik, du 8 au 16 juillet 2022.

Des écosystèmes peu connus
Créée sous le leadership du professeur, chimiste et chercheur Normand Voyer, l’École étudiera les avancées scientifiques des produits naturels à plusieurs niveaux, des molécules jusqu’aux impacts socioéconomiques de ces ressources qui se transforment, notamment en raison des changements climatiques.

« En croisant les savoirs traditionnels avec les avancées scientifiques récentes, nous arriverons à mieux valoriser la chimio-diversité unique de l’environnement subarctique, tout en illustrant les meilleures pratiques de recherche avec les communautés autochtones. » – Normand Voyer, professeur titulaire, Département de chimie, Université Laval

Normand Voyer fait partie d’une équipe de mentors chevronnés qui accompagneront les 16 étudiantes et étudiants à la station de recherche du CEN. L’emplacement de la station sur la côte de la Baie d’Hudson permettra les échanges avec les peuples inuit et cri, favorisant le croisement entre les expertises locales et les nouvelles technologies.

Une initiative pour former la prochaine génération de spécialistes du Nord
L’École sur la nordicité et les avancées en science des produits naturels s’inscrit dans une série d’activités expérientielles du programme Sentinelle Nord de l’Université Laval. L’un des objectifs de cette grande stratégie de recherche est de contribuer à former une nouvelle génération de chercheurs capables de résoudre les problèmes complexes d’un Nord en mutation en misant sur la force de la collaboration interdisciplinaire.
 

Des photos sont disponibles sur demande.

Pour renseignements et demandes d’entrevue
Aurélie Levy
Chargée de communication 
Sentinelle Nord, Université Laval
418 656-2131, poste 404885
aurelie.levy@sn.ulaval.ca 

Normand Voyer
Professeur titulaire
Département de chimie, Université Laval
418 803-3966
normand.voyer@chm.ulaval.ca

Source :
Équipe des affaires publiques
Université Laval
418 656-3355
medias@ulaval.ca
Fil Twitter 
Salle de presse YouTube