Salle de presse

 
 
 

Des professeurs de l’Université Laval reçoivent près de 19 M$ du gouvernement du Canada pour poursuivre leurs recherches en santé

21 août 2017

Québec, le 21 août 2017 – Vingt-et-un professeurs de l’Université Laval ont reçu d’importantes subventions des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) totalisant 18,96 M$. Faisant de la région de Québec un acteur clé sur le plan de la recherche en santé, ces octrois du gouvernement du Canada permettront aux professeurs de faire avancer la recherche en santé, plus précisément sur le VIH, les maladies cardiaques, l’asthme, le cancer et les neurosciences.

« Nos 21 récipiendaires des octrois du gouvernement du Canada sont reconnus comme des chercheurs d’excellence, mais ce sont également des professeurs engagés dont la passion de la quête du savoir et le transfert des connaissances à la relève comptent, a souligné la rectrice de l’Université Laval Sophie D’Amours. Sur un vaste campus régional, tout près des réalités de santé des personnes, ils exercent leurs activités d’enseignement et de recherche dans notre réseau d’établissements universitaires affiliés : le Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, le Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec et le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale. »

Les IRSC ont accordé une subvention de 3,99 M$ sur 3 ans au Dr Gary Kobinger, directeur du Centre de recherche en infectiologie de l’Université Laval et professeur à la Faculté de médecine, pour travailler sur un vaccin visant à prévenir le VIH. Le Dr Kobinger est réputé mondialement pour son travail sur le vaccin contre l’Ebola. Il a également collaboré à la mise au point d’un vaccin contre le virus Zika.

Les IRCS ont également octroyé une subvention de 500 000 $ aux Drs Jérôme Estaquier et Denis Leclerc, professeurs à la Faculté de médecine de l’Université Laval et chercheurs sur les maladies infectieuses et immunitaires, qui travaillent au Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval. Cette somme servira à soutenir la recherche biomédicale et clinique de pointe liée au développement d'un vaccin contre le VIH.

Les IRCS ont également octroyé un important financement de 14,47 M$ à 18 chercheurs de l’Université Laval pour soutenir leurs travaux de recherche sur les maladies cardiaques, l’asthme, le cancer et les neurosciences.

Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval

Dr Patrick Archambault

Supporting the creation of a LEARNing INteGrated health system to mobilize context-adapted knowledge with a Wiki platform to Improve the transitions of frail Seniors from hospitals and emergency Departments to the cOMmunity : the LEARNING WISDOM Phase II scale-up project

Dr Jean-François Bilodeau

Isoprostanes and phospholipases A2 : roles in the pathophysiology of preeclampsia

Dre Sabine Elowe

Towards a comprehensive model of spindle assembly checkpoint silencing

Dre Amélie Fradet-Turcotte

Defining the molecular basis of chemoradiation sensitivity in HPV+ head and neck cancers

Dre Chantal Guillemette

Function of the glucuronosyltransferase pathway in chronic lymphocytic leukemia

Dr Samer Hussein

The role of long non-coding RNAs in defining pluripotent stem cell states

Dre Sabine Elowe

Towards a comprehensive model of spindle assembly checkpoint silencing

Dr Donald Poirier

Développement d'un traitement sélectif de l'endométriose : étude du potentiel du premier inhibiteur irréversible de la 17beta-HSD1 chez le primate

Dr François Gros-Louis

Pathogenic pathways and in-vitro modelization of intracranial aneurysms in populations of Inuit and French Canadian descent

Dr Sébastien Hébert

microRNA-132 : from underlying mechanism of neurodegeneration to therapeutic application in Huntington's disease

Dr Thomas Moss

Mechanism of ribosomal RNA gene silencing and Its roles in pluripotency and cancer

CIUSSS de la Capitale-Nationale - Centre de recherche CERVO

Dr Mohamed Chahine

Investigating the role of gating pore current in cardiac arrhythmias associated with dilated cardiomyopathy

Dr Paul De Koninck

Optical nanoscopy of cytoskeletal and synaptic remodeling in neurons

Dr Jean-Yves Masson

Roles of the tumor suppressor PALB2 at the crossroads of DNA double-strand break repair and synthetic lethal strategies

Dr Armen Saghatelyan

Deciphering the role of autophagy in neuronal migration and maturation

Dr Michel Maziade

Intercepting the "childhood risk syndrome" of schizophrenia and mood disorders along the developmental trajectory: a preclinical staging of children and adolescents at genetic risk

Dr Martin Parent

La modulation des ganglions de la base par les afférences neurochimiques du tronc cérébral: implication dans la physiopathologie des troubles du mouvement

Centre de recherche IUCPQ-UL

Dre Elyse Bissonnette

CD200 dysregulation in asthma: potential for therapy?

Dr Mathieu Laplante

Molecular mechanisms of adipose tissue development

Le Dr Marc Ouellette, directeur scientifique de l’Institut des maladies infectieuses et immunitaires des IRSC, professeur et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en résistance aux antimicrobiens à l’Université Laval, a tenu à féliciter les plus récents récipiendaires du financement des IRSC à l’Université Laval.  « Chacun de vos projets comporte un potentiel énorme d’enrichissement des connaissances scientifiques existantes sur des maladies comme l’asthme, les maladies cardiaques, le cancer et le VIH/sida. Merci pour vos contributions à la recherche en santé et à la santé des Canadiens. »

Au cours de la dernière année, 3 600 professeurs et autres membres du personnel enseignant et de recherche ont reçu 332 M$ en fonds de recherche dont près de 50 % sont attribués à la recherche sur le grand thème de la santé, lequel s’est élargi, avec la création des IRSC, à la recherche biomédicale et clinique ainsi qu’à la recherche sur les services de santé et la santé des populations. Une telle mobilisation a contribué à ce que l’Université Laval occupe le 7e rang parmi les 50 plus grandes universités de recherche au Canada.

« Au nom de l’Université Laval, je tiens à remercier les IRSC et la ministre de la Santé du Canada pour l’appui à nos professeurs. Je témoigne également de mon appréciation à nos partenaires des établissements de santé affiliés et leur souhaite un grand succès dans la réalisation des travaux à venir, dont les résultats auront une incidence sur la qualité de nos vies. Enfin, je salue et félicite sincèrement tous nos professeurs. Vous êtes inspirants, vous faites la fierté de notre communauté universitaire et de nous tous », a conclu la rectrice Sophie D’Amours.


À propos de l’Université Laval
Située à Québec, ville du patrimoine mondial, l’Université Laval est la première université francophone d’Amérique du Nord. Elle fait partie des plus importantes universités de recherche au Canada, se classant au 7e rang avec des fonds de 332 M$ alloués à la recherche l’an dernier. L’Université Laval compte plus de 9 370 employés, incluant 3 685 professeurs, chargés de cours et autres membres du personnel enseignant et de recherche qui partagent leur savoir avec plus de 42 500 étudiants, dont plus de 25 % sont inscrits aux cycles supérieurs. En 2014, l’Université Laval a obtenu l’agrément STARS en se classant 1re au Canada et 2e au monde en développement durable. En 2015, elle est devenue 1re université carboneutre sur une base volontaire au Canada. À ce jour, elle compte plus de 277 000 diplômés à travers le monde.

-30-

Source:
Andrée-Anne Stewart
Relations médias
Université Laval
418 656-3952
418 254-3141
andree-anne.stewart@dc.ulaval.ca


www.ulaval.ca