Aller au contenu principal

Lancement de Genovalia, premier centre de valorisation des données génomiques non humaines au Québec

Québec, le 12 avril 2022 – Génome Québec et l’Université Laval sont fiers d’annoncer le lancement de Genovalia, le tout premier centre de production, de traitement et de valorisation des données génomiques non humaines au Québec. Cette initiative permettra de créer de la valeur en misant sur la synergie entre l’intelligence artificielle et les données génomiques dans des domaines tels que l’agroalimentaire, la foresterie et les sciences environnementales.

Genovalia aura pour objectif de soutenir les travaux en génomique, de l’étape de la planification avant-projet jusqu’à la valorisation, la structuration et le stockage des données. Les principes FAIR guideront la gestion des données : facilement trouvables, accessibles, interopérables et réutilisables. La direction scientifique du centre sera assurée par Claude Robert, professeur à la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université Laval. Cette ressource sera complémentaire et bonifiera les services offerts par le Centre d’expertise et de services Génome Québec.

Genovalia profitera de l’expertise et des infrastructures de recherche exceptionnelles de l’Université Laval, notamment en matière d’intelligence artificielle, et permettra de répondre plus efficacement aux nombreux défis auxquels doit faire face le domaine de la génomique : assurer une meilleure standardisation dans la collecte des données, accroître l’échange d’informations entre différents domaines de recherche, augmenter la capacité computationnelle, mettre au point des outils d’analyse plus performants, etc. Une meilleure utilisation des données génomiques procurera de nombreux avantages tant pour l’industrie que pour l’orientation des politiques publiques et l’avancement de la recherche scientifique.

Citations
« Afin de jeter les bases de Genovalia, Génome Québec a investi 500 000 $ au cours de la dernière année. Cette approche novatrice entre l’intelligence artificielle et les données génomiques hors santé permettra d’optimiser cet investissement pour en tirer des bénéfices au profit de la société québécoise. Enfin, cette synergie propulsera la recherche scientifique en mettant à contribution la richesse de ce grand volume de données qui ultimement, agira comme catalyseur de l’innovation québécoise et levier de la compétitivité du Québec au Canada et à l’international. »

Daniel Coderre, président-directeur général de Génome Québec

« La génomique non humaine, qui concerne entre autres les sciences de l’agriculture, de l’alimentation, des écosystèmes et de la foresterie, est un domaine au potentiel scientifique et économique majeur qui mérite d’être mieux développé. Le partenariat avec Génome Québec qui a rendu possible la création de Genovalia illustre le désir de l’Université Laval de mettre son expertise et ses infrastructures de recherche au service de la société québécoise. »

Sophie D’Amours, rectrice de l’Université Laval 

« Alors qu’il y a encore du développement à faire dans la production de données génomiques, les gains faits au cours des deux dernières décennies dans ce domaine et dans l’acquisition de métadonnées associées permettent aujourd’hui d’envisager de nombreuses nouvelles avenues dans le traitement de ces données. Genovalia se positionne dans cette vision pour créer un environnement favorable pour la production, l’utilisation et le stockage des données génomiques non humaines. »

Claude Robert, professeur à la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université Laval et directeur scientifique de Genovalia 

À propos de Génome Québec
Génome Québec a pour mission de catalyser le développement et l’excellence de la recherche en génomique, son intégration et sa démocratisation. Pilier de la bioéconomie du Québec, l’organisme contribue également au développement social et durable, ainsi qu’au rayonnement du Québec. Les fonds investis par Génome Québec proviennent du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec (MEI), du gouvernement du Canada par l’entremise de Génome Canada et de partenaires privés. Pour en savoir plus sur l’organisme, consultez www.genomequebec.com.

À propos de l’Université Laval
Université d’impact, animée par un esprit d’innovation et la recherche de l’excellence, l’Université Laval fait partie des principales universités de recherche au Canada, se classant au 7e rang avec des fonds de plus de 426 M$ alloués à la recherche l’an dernier. Leader en formation à distance, elle compte plus de 1 650 professeures et professeurs, près de 2 300 chargées et chargés de cours et autres membres du personnel enseignant et de recherche qui partagent leur savoir avec quelque 55 000 étudiantes et étudiants annuellement, dont 27 % aux cycles supérieurs. L’Université valorise la diversité et est fière des membres de sa communauté, qui proviennent de 130 pays. Plus ancienne université francophone d’Amérique du Nord, l’Université Laval a formé à ce jour plus de 326 000 personnes qui participent, chacune à leur façon, au progrès des sociétés. www.ulaval.ca 
 

Sources :
Antoine Gascon                        
Spécialiste, Communications et affaires publiques         
Génome Québec                         
514 377-5613                            
agascon@genomequebec.com

Équipe des affaires publiques
Université Laval
418 656-3355
medias@ulaval.ca