Aller au contenu principal

Les parents québécois estiment que leurs enfants se sont bien adaptés à l’apprentissage en ligne à la maison durant la pandémie

Québec, le 2 mars 2022 – Selon une enquête NETendances rendue publique aujourd’hui par l’Académie de la transformation numérique (ATN) de l’Université Laval, 82 % des parents québécois dont les enfants ont dû demeurer à la maison à cause de la pandémie estiment que ceux-ci se sont bien adaptés aux apprentissages scolaires réalisés en ligne. L’enquête menée en 2021 et intitulée La famille numérique révèle également qu’une forte majorité de ces parents (76 %) se sentent généralement à l’aise pour soutenir leurs enfants dans ces apprentissages. 

Selon l’enquête, 89 % des enfants âgés de 6 à 17 ans sont demeurés à la maison en 2021 pour effectuer des apprentissages scolaires en ligne en raison de la pandémie. Les jeunes de 13 à 17 ans (94 %) ont été plus nombreux dans cette situation que ceux âgés de 6 à 12 ans (85 %). 

Le temps passé par les jeunes sur Internet 
L’enquête rapporte que 51 % des jeunes ont passé en moyenne 10 heures ou moins à naviguer sur Internet chaque semaine, 14 % y ont consacré de 11 à 15 heures et 28 % y ont passé plus de 15 heures. Ce sont 61 % des jeunes âgés de 13 à 17 ans qui consacrent plus de 10 heures par semaine à naviguer sur Internet, comparativement à 28 % des jeunes âgés de 6 à 12 ans.

Vulnérables aux risques d’intimidation sur Internet 
Un peu plus du quart (28 %) des parents de jeunes âgés de 6 à 17 ans considèrent comme étant très probables les risques que leurs enfants soient victimes d’intimidation sur Internet, que ce soit par des pairs ou par des personnes inconnues. Il s’agit d’une hausse de 13 points de pourcentage par rapport à l’an dernier. Cette situation est encore plus notable lorsque le jeune fait partie du groupe d’âge des 6 à 12 ans (35 %), comparativement au groupe d’âge des 13 à 17 ans (18 %).

Le contrôle parental par logiciel est de plus en plus populaire 
Près de la moitié (49 %) des parents de jeunes âgés de 6 à 17 ans admettent avoir déjà utilisé, de façon régulière ou occasionnelle, un logiciel de contrôle parental. Il s’agit d’une hausse de 9 points de pourcentage par rapport à l’an dernier. Les parents de jeunes âgés de 6 à 12 ans (59 %) sont relativement plus nombreux à en faire usage comparativement aux jeunes âgés de 13 à 17 ans (37 %).

Le téléphone intelligent domine 
Pour une première fois, le téléphone intelligent (74 %) est devenu l’appareil électronique préféré des jeunes Québécois et a dépassé en popularité l’ordinateur portable ou de table (70 %), la console de jeu vidéo (67 %) et la tablette électronique (62 %). C’est d’ailleurs le téléphone intelligent qui a connu la plus forte croissance au cours de la dernière année avec une augmentation de 12 points de pourcentage. La tablette électronique a connu un recul de 9 points de pourcentage en un an, passant de 71 % à 62 %. 

Plus nombreux à détenir un profil sur les réseaux sociaux
Près de 6 jeunes sur 10 (59 %) possèdent une page de profil personnel sur un réseau social tel Facebook ou Instagram, une hausse de 12 points de pourcentage par rapport à l’année précédente. Les jeunes âgés de 13 à 17 ans (83 %) sont plus nombreux à en détenir que ceux âgés de 6 à 12 ans (40 %).

Consultez les résultats détaillés et les infographies de l'enquête : www.atn.ulaval.ca/enquetes-et-mesures/netendances

À propos de NETendances 2021
L'enquête NETendances dresse depuis plus de 20 ans un portrait intégré et actualisé des grandes tendances en matière d'utilisation du Web et du numérique au Québec. NETendances 2021 est réalisé grâce au soutien financier du Mouvement des caisses Desjardins, d'Hydro-Québec, de Services Québec, ainsi qu’avec la collaboration de BIP Recherche.

À propos de l’Académie de la transformation numérique (ATN)
L’Académie de la transformation numérique (ATN) a été créé dans le but de répondre aux besoins criants des ministères, des organisations publiques et des municipalités en matière de transformation numérique. Née d’un partenariat entre l’Université Laval et le gouvernement du Québec, l’ATN permet à ces organisations d’assumer un véritable rôle de leader du numérique et de soutenir leurs employés dans l’acquisition de connaissances et le développement de compétences et de savoir-être pour relever les défis de cette grande transformation. Par son adéquation unique entre l’emploi, la recherche et la formation, l’ATN positionne l’humain au cœur de sa démarche et est engagée dans le développement d’une culture durable du numérique et en exerçant un rôle de premier plan dans l’évolution des talents et plus globalement, de la société.

Renseignements :
Claudine Vézina
Chargée de communication
Académie de la transformation numérique
Université Laval
418 656-2131, poste 408891
claudine.vezina@atn.ulaval.ca

Source :
Équipe des affaires publiques
Université Laval
418 656-3355
medias@ulaval.ca