Aller au contenu principal

Disséminer la culture éthique

Lyse Langlois accompagne des organisations québécoises désireuses d’implanter une culture éthique. Ce faisant, elles revoient l’organisation du travail en créant des espaces de discussion où tous peuvent expérimenter, réfléchir et délibérer autour d’enjeux éthiques.

Les artisans de ce projet

Lyse Langlois

Professeure titulaire à la Faculté des sciences sociales
Directrice de l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’intelligence artificielle et du numérique
Directrice de l’Institut d’éthique appliquée (IDÉA)

Équipe

L’équipe de recherche qui a permis de mieux saisir les dimensions de leadership éthique, de culture et de sensibilité éthique provient de plusieurs disciplines:

  • mesure et évaluation
  • administration
  • gestion scolaire
  • sciences infirmières
  • relations industrielles
  • sociologie

Plusieurs étudiants gradués ont aussi pu réaliser leur mémoire et leur thèse de doctorat.

Partenaires

Plusieurs partenariats ont été tissés au cours des nombreux travaux de recherche qui ont cours sur le sujet depuis 2000. Entre autres:

  • Collège des enseignantes et enseignants de l’Ontario
  • Commissions scolaires
  • CHU de Québec – Université Laval
  • Ordres professionnels, etc.

Comprendre le leadership éthique

Le leadership éthique a toujours suscité l’intérêt de Lyse Langlois, avant même que la question ne soit étudiée. Pour comprendre comment cette capacité se développe, elle a questionné des centaines de gestionnaires provenant de différents domaines afin de connaître leur démarche de résolution de conflit éthique.

Ses travaux ont mis en évidence un modèle de décision éthique partagé par ceux et celles qui recouraient à leurs habiletés de leadership éthique en milieu de travail. Un questionnaire (le QLÉ) a été créé pour mieux saisir ce potentiel de leadership.

Exprimer sa sensibilité pour mieux exercer son leadership éthique

Sensibilité éthique et leadership éthique vont de pair. Lyse Langlois a donc étudié les contextes entourant leur expression. Elle a constaté que ces notions pouvaient ne pas s’exprimer pour plusieurs raisons: manque de capacité, culture organisationnelle non facilitante, difficulté à percevoir les enjeux éthiques ou même peur de représailles.

Certains peuvent même vivre une souffrance éthique, car on leur demande d’agir en opposition avec leurs valeurs professionnelles. Pre Langlois a donc créé 2 autres questionnaires pour valider sur le plan qualitatif certains éléments.

Lier sensibilité, leadership et culture éthiques

Le 2e questionnaire mesure la sensibilité éthique alors que le 3e porte sur la culture éthique. Les résultats ont démontré l’influence majeure de la culture organisationnelle sur l’expression de la sensibilité éthique de même que sur le leadership éthique. Pour la professeure, la sensibilité éthique est la capacité première pour actualiser son leadership éthique.

Arriver à intégrer ces compétences nécessite toutefois une culture soutenante et capacitante. Cette culture valorise et renforce les aptitudes réflexives nécessaires pour comprendre les enjeux complexes d’aujourd’hui.

Une personne marche en équilibre sur un tronc d'arbre.

Lyse Langlois définit la sensibilité éthique comme l’aptitude à s'interroger de façon consciente sur les enjeux et les risques éthiques.

Deux ingénieurs observent un chantier de construction.

Lyse Langlois et son équipe ont rencontré des personnes travaillant en sécurité, en santé, en gestion scolaire, en enseignement, en génie, etc.

Des professionnels assistent à une conférence.

L’Institut d’éthique appliquée (IDÉA) a créé une clinique d’expertise à laquelle les organisations peuvent recourir pour amorcer une démarche éthique.

Trois étudiants discutent d'un travail dans une salle de cours.

Pre Langlois a établi 4 types de cultures éthiques, qui favorisent ou non l’expression du leadership: capacitante, soutenante, contrôlante et indifférente. Crédit: Pub Photo

La suite

Lyse Langlois dirige l’Observatoire sur les impacts sociétaux de l’intelligence artificielle et du numérique, composé de plus de 160 chercheurs. Alors que la révolution technologique pose des défis inédits, la professeure s’intéresse aux enjeux éthiques de l’IA. Elle souhaite ainsi mettre en évidence les choix qui seront faits et leurs impacts sur les générations futures pour transformer positivement et de façon constructive la société dans laquelle nous voulons véritablement vivre.

Par l’Observatoire, elle et ses collègues travailleront à sensibiliser les différentes parties prenantes ainsi qu’à diffuser de l’information fiable et pertinente pour éclairer les décisions.

Institut d'éthique appliquée (IDÉA)

Découvrez les travaux de l’Institut.

+

Clinique d'expertise de l'IDÉA

Amorcez une démarche éthique avec l’IDÉA.

+

Observatoire international sur les impacts sociétaux de l'intelligence artificielle et du numérique

Apprenez-en plus sur ce projet.

+

Instruments de mesure éthiques

Découvrez les questionnaires conçus par Lyse Langlois.

+

Formation en relations industrielles

Parcourez les programmes de cycles supérieurs.

+

Plus d'histoires

Découvrez les histoires d'autres professeurs de l'Université Laval!

+