Aller au contenu principal
Jean-Paul Laforest

Jean-Paul Laforest

Après deux années à titre d'adjoint à la vice-rectrice aux ressources humaines, Jean-Paul Laforest occupe maintenant la fonction de vice-recteur adjoint aux ressources humaines. Il a assumé la direction du Département des sciences animales de 1999 à 2003 (ainsi qu'en 2011-2012, par intérim), et a été doyen de la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation pendant plus de huit ans, de 2003 à 2011. Il a aussi été membre du Conseil Universitaire, du Conseil d'administration et du Comité exécutif de l'Université Laval.

La carrière professorale de Jean-Paul Laforest est marquée par un engagement soutenu et diversifié dans les trois fonctions universitaires que sont l'enseignement, la recherche et création, et la participation. Il a été responsable de plusieurs cours au Département des sciences animales non seulement à la formation traditionnelle, mais aussi à la formation à distance et à la formation continue. Son enseignement a été reconnu par plusieurs distinctions, dont le Prix d'excellence en enseignement de l'Université Laval en 2001.

Durant sa carrière, Jean-Paul Laforest a aussi été directeur ou codirecteur de près de 50 étudiants à la maîtrise ou au doctorat. Il est l'auteur d'une soixantaine de publications scientifiques et de plus d'une centaine de communications diverses. Ses intérêts en enseignement et en recherche se situaient principalement en production porcine. Il a étudié en particulier plusieurs aspects de l'efficacité de la reproduction, de l'interaction entre la nutrition et la reproduction et, plus récemment, du comportement et du bien-être des animaux d'élevage.

Dans ses diverses fonctions administratives, Jean-Paul Laforest a toujours misé sur la consultation et la collaboration pour relever divers défis en équipe. À la direction du Département des sciences animales, il a su créer la cohésion nécessaire entre les membres et mobiliser l'ensemble du personnel pour permettre au Département d'intensifier son développement. À la direction facultaire, il a su maintenir le cap sur un rétablissement de l'équilibre financier, tout en évitant des coupes qui auraient pu s'avérer néfastes. Il s'est assuré notamment que tous les départements bénéficient d'un appui administratif solide. Il a aussi présidé à la restructuration de la gestion des études pour créer une équipe de travail efficace, permettant d'offrir aux étudiantes et étudiants des services uniformes de haute qualité. Il a aussi mis en place une équipe de communication-recrutement pour intensifier le travail de promotion des programmes de la Faculté.

Il a principalement mis l'accent sur l'appui stratégique aux projets porteurs d'avenir pour la Faculté. Il considère que sa contribution en ce sens a surtout été de préparer le terrain et de «tirer les bonnes ficelles» pour que les divers bâtisseurs que compte l'Université Laval soient en mesure de bien faire leur travail, de mener à terme leurs projets structurants en recherche et développement, et de contribuer ainsi au succès de l'Université.