Notre université

Première université francophone d'Amérique, l'Université Laval tire sa force de l'expérience et du dynamisme qui la caractérisent.

 
 

William Rees

 

Écologiste et économiste

Docteur d'université honoris causa

Monsieur William Rees, écologiste humanitaire et économiste écologique, a été directeur, et est toujours professeur émérite, à la School of Community and Regional Planning (SCARP) de l’Université de la Colombie-Britannique. Le professeur Rees a créé la composante «environnement et gestion des ressources» au sein de cette école. Lorsqu’il était directeur de la SCARP, il a réorganisé avec des collègues le curriculum de l’école autour d’une nouvelle mission, soit de «faire avancer la société vers une plus grande viabilité à travers la promotion de l’excellence dans les recherches touchant aux politiques et à l’aménagement, la formation professionnelle et le service à la communauté». Ses propres recherches et son enseignement portent sur la manière dont les politiques et l’aménagement répondent aux changements environnementaux globaux.

Mieux connu comme l'inventeur et le codéveloppeur de l'analyse de l'empreinte écologique, son livre sur le sujet, coécrit avec Mathis Wackernagel, a été traduit en huit langues incluant le chinois. Il est aussi l'auteur de plus de 140 articles scientifiques et chapitres de livre, ainsi que de plusieurs articles grand public sur différents aspects de l’écologie humaine, de l’empreinte écologique et du développement durable.

Au fil de sa remarquable carrière, il a reçu plusieurs subventions pour mener ses recherches et, en tant que pionnier dans son domaine, il a intéressé et dirigé de nombreux étudiants des cycles supérieurs.

Le professeur Rees est membre fondateur et ex-président de la Canadian Society for Ecological Economics (CANSEE), directeur-fondateur de la One Earth Initiative, membre actif du Post-Carbon Institute, membre de longue date du groupe Global Ecological Integrity et collaborateur sur plusieurs projets de recherche du Centre canadien de politiques alternatives. De plus, on ne peut ignorer sa contribution à plusieurs revues scientifiques, dont la prestigieuse Ecological Economics à laquelle il contribue toujours comme membre du de rédaction.

La contribution de monsieur Rees est mondialement reconnue et lui a mérité de nombreux prix et honneurs. II a été invité en tant que conférencier à des colloques et rencontres dans plus de 25 pays; le quotidien Vancouver Sun lui a décerné le titre de «Top public intellectuals» de la Colombie-Britannique en 2000. En 2006, il est intronisé membre de la Société royale du Canada et, en 2007, il reçoit une des prestigieuses bourses de la Fondation Trudeau.

En résumé, le professeur William Rees est un universitaire et un penseur modèle. Son concept d'empreinte écologique a contribué à relancer le débat sur la capacité de soutien des sociétés humaines et est sans contredit un des indicateurs de viabilité les mieux reconnus à l’échelle internationale; ses contributions en éducation et à la communauté ont influencé la société en général. L’Université Laval est très fière d’honorer ce chercheur et chef de file dans le domaine de la durabilité économique et environnementale, de la capacité de soutien écologique et de nos attitudes et comportements comme consommateurs.

www.ulaval.ca