Centre de recherche en infectiologie (CRI)

Type Centre de recherche de l'Université Laval
Discipline Sciences de la santé et de l'alimentation
Direction

Gary Kobinger, directeur du CRI, Faculté de médecine

 
 
 

Description

Le Centre de recherche en infectiologie (CRI) est un centre unique où fondamentalistes et cliniciens travaillent côte à côte à l’amélioration de nos connaissances en maladies infectieuses.

Notre groupe étudie les mécanismes de résistance aux antibiotiques et antiviraux, la pathogénèse des infections virales, la conception de nouveaux vecteurs pour les vaccins ciblant plus particulièrement le Leishmania et le VIH-SIDA, l’étude des mécanismes d’invasion des globules rouges par le parasite responsable de la malaria et la prévention, par la mise au point d’un microbicide féminin, qui permettra aux femmes de se protéger contre le VIH-SIDA et d’autres infections transmises sexuellement.

Notre groupe travaille aussi sur de nouveaux tests de diagnostic rapide au point de service, qui permettront de diminuer la résistance aux antibiotiques en favorisant un usage adéquat des antibiotiques. Une section de notre groupe travaille à caractériser l’évolution de l'infection par le virus influenza et d’autres à mieux caractériser la résistance au parasite Leishmania. Notre secteur clinique est fort actif et emploie quatre infirmières. Toutes ces activités de recherche et de développement ne pourraient être exécutées sans le support de l'équipe administrative du Centre.

 
  • Le Centre de recherche en infectiologie (CRI) est un endroit où la passion de la recherche est au rendez-vous. Qui dit passion dit cœur, travail et entraide. Notre laboratoire est un lieu où tous et chacun s'investissent pleinement afin d’atteindre un but commun, soit l’amélioration de nos connaissances pour le bien-être de la société.

    L’expertise de tous les membres du CRI va nous permettre de réaliser notre rêve: «Un changement de culture sans culture!»

 
 
 

Lamission

La mission du CRI est de prévenir et de mieux traiter les infections. Pour atteindre cet objectif, nous nous attardons tout particulièrement aux interactions hôte/pathogènes. Nos principaux domaines d'études sont: la résistance bactérienne, la parasitologie, la vaccinologie, l'étude du VIH, la primatologie, la glycobiologie, l'inflammation, les virus respiratoires, les tests de diagnostic rapide, la bioinformatique, l'étude des mécanismes moléculaires/cellulaires impliqués dans la transformation de cellules hématopoïétiques normales en leucémies humaines ainsi que les études cliniques.

 
 
 

Faits saillants

 
 
 

Les découvertes faites au CRI ont permis de révolutionner la pratique de la médecine particulièrement dans le domaine du diagnostic rapide des bactéries et de leurs gènes de résistance. Une compagnie établie dans le Parc technologique du Québec métropolitain, BD Diagnostics GeneOhm, découle directement des travaux de recherche effectués au CRI et emploie plus de 300 personnes. Nous travaillons intensément à la mise au point d’un autre test utilisant les nanotechnologies ainsi que la microfluidique afin de franchir une autre étape dans le diagnostic en amenant celui-ci au point de service, soit directement dans le bureau du médecin. Ces travaux ont été récompensés par la l'obtention en janvier 2013, par GenePOC inc., d’un prix prestigieux, le «2013 North American Molecular Diagnostics Entrepreneurial Company of the Year Award» par la firme Frost & Sullivan. Nous sommes confiants que GenePOC obtiendra le même succès que la précédente acquise par BD.

Nos chercheurs sont aussi des citoyens impliqués dans la société et plusieurs participent activement à différents comités locaux, provinciaux, nationaux et internationaux. Ces dernières années, nos chercheurs ont reçu plusieurs prix et/ou distinctions:

2013

  • GenePOC (Michel G. Bergeron): récipiendaire du «2013 North American Molecular Diagnostics Entrepreneurial Company of the Year Award»
  • Marc Ouellette: fellow de la Société royale du Canada

2012

  • Michel G. Bergeron: médaille du jubilé de la Reine Élizabeth II
  • Marc Ouellette: fellow de l’Académie canadienne des sciences de la santé
 
 

2011

  • Michel G. Bergeron: Membre du comité de nomination de l’Académie canadienne des sciences de la santé
  • Michel G. Bergeron: récipiendaire du prix Grands Québécois - Santé, pour sa participation au développement de la société. Chambre de commerce de Québec
  • Michel J. Tremblay: prix Sirius (catégorie recherche)

2011-présent

  • Sylvie Trottier: directrice du département de microbiologie-infectiologie et d'immunologie, Faculté de médecine, Université Laval

2010-2015

  • Marc Ouellette: directeur scientifique de l'Institut des maladies infectieuses et immunitaires des Instituts de recherche en santé su Canada (IRSC)

2010-2014

  • Michel J. Tremblay: vice-doyen à la recherche et à la création, Faculté de médecine, Université Laval

2010-présent

  • Barbara Papadopoulou: membre du conseil d’administration du FRQS, Comité de gouvernance du FRQS
 
 
 

Avantages

Au sein de notre centre de recherche, les étudiants de 2e et 3e cycles ainsi que les postdoctorants trouveront un environnement idéal pour la poursuite de leur formation. Ces derniers disposent de toutes les ressources dont ils ont besoin pour mener à bien leur formation au CRI. Avec plus de 150 personnes oeuvrant au sein de notre équipe sans compter les collaborateurs de l’extérieur, nos étudiants peuvent profiter des connaissances les plus actuelles. En effet, le fonctionnement du CRI se fait en équipe, où chercheurs, professionnels de recherche, et chercheurs-étudiants plus expérimentés participent à la formation de l’étudiant. En ce qui concerne l’appareillage scientifique, nos étudiants disposent de tout l’équipement scientifique et informatique nécessaire pour mener à terme des recherches de calibre international. Nous accroissons régulièrement le parc de nos appareils scientifiques ainsi que notre infrastructure, dont les plateformes qui sont sous la responsabilité de professeurs assistés de personnel spécialisé (Ph. D. et M. Sc.). Ces plateformes sont la bioimagerie, le laboratoire de confinement NC3, la nanotechnologie et la microfluidique, la bioinformatique et la protéomique. De nouveaux locaux (financés par le Fondation canadienne pour l'innovation) nous ont permis d’accommoder nos étudiants et stagiaires postdoctoraux. Ceux-ci ont maintenant à leur disposition l’espace nécessaire afin de pouvoir travailler à leurs travaux cléricaux dans un environnement adéquat.

Nos étudiants sont aussi fortement impliqués dans la vie du Centre de recherche par l’entremise de leur association, soit le Comité Étudiant du CRI (CÉCRI). Depuis maintenant plus de 6 ans, ces derniers organisent chaque année une journée intitulée Réseau-Infectio pendant laquelle des conférenciers issus du monde du travail viennent leur expliquer la vie après les études. Durant cette journée, il y a des kiosques de compagnies privées et publiques où nos futurs diplômés peuvent établir leurs premiers contacts pour se trouver un emploi. Dernièrement, le CÉCRI a organisé des formations de bioinformatique gratuites et accessibles à tous. Le but est d'acquérir les habiletés nécessaires pour l'analyse de données de séquençage à haut débit de l'ADN avec les séquenceurs de nouvelles générations HiSeq et MiSeq utilisés au sein du CRI. La formation se déroule en huit périodes de 50 minutes. Notre comité étudiant organise aussi des sessions de formation sur les brevets et la propriété intellectuelle.

 
 
 

En chiffres

 
  • 40
    25 chercheurs et 15 professeurs associés
  • 37
    professionnels de recherche
  • 55
    39 étudiants et 16 postdoctorants

Statistiques au 1er juin 2013

 
 

Centre de recherche en infectiologie (CRI)
CHU de Québec, pavillon CHUL
2705, boulevard Laurier
Local RC-709
Québec (Québec)  G1V 4G2
CANADA

Téléphone: 418 525-4444, poste 47772

Télécopieur: 418 654-2197

 
 
www.ulaval.ca