Notre université

Première université francophone d'Amérique, l'Université Laval tire sa force de l'expérience et du dynamisme qui la caractérisent.

 
 

Gérard A. Mourou

 

Physicien et directeur du Centre for Ultrafast Optical Science de l'Université du Michigan

Docteur ès sciences honoris causa

Physicien américain d'origine française, monsieur Gérard A. Mourou est l'inventeur de la technique appelée chirped pulse amplification (CPA) ou "amplification par dérive de fréquences". Cette découverte révolutionnaire a permis aux spécialistes de la science du laser de faire un énorme bond en avant.

La carrière en recherche de monsieur Mourou commence à l'Université Laval, en 1970. En tant que coopérant scientifique français, il travaille dans le laboratoire du Département de physique de madame Marguerite Denariez-Roberge. Il y analyse les phénomènes optiques ultrarapides dans les colorants. Les résultats de cette étude sont intégrés à sa thèse de doctorat, qu'il défend à Paris en 1973. Il fait ensuite un stage postdoctoral à l'Université de Californie à San Diego.

Après trois années à l'École polytechnique de Paris, il retourne aux États-Unis comme scientifique au Laboratory for Laser Energetics à l'Université de Rochester où il devient directeur du Secteur science ultrarapide et professeur titulaire en 1987 à l'Institut d'optique. En 1988, il déplace son groupe à l'Université du Michigan à Ann Arbor et y fonde le Center for Ultrafast Optical Science financé par le National Science Foundation.

Durant cette période au Michigan, il perfectionne sa célèbre méthode. Son principe conduit non seulement à des impulsions lumineuses ultracourtes, mais aussi à des pics de puissance au-delà du gigawatt. Il crée, pour reprendre ses propres termes, un "intégrateur scientifique", lequel outil a un impact majeur à l'échelle de la planète.

Dans la décennie qui suit son invention, les lasers atteignent des sommets jamais imaginés. Les réalisations scientifiques qui s'appuient sur la technique de ce chercheur passionné ont aujourd'hui un large champ d'application, notamment dans les domaines de la microchirurgie cornéenne, de l'imagerie biologique, du génie des télécommunications et de la chimie des molécules.

Monsieur Mourou a également écrit, seul et en collaboration, un nombre considérable de publications et a déposé pas moins de 18 brevets. Son apport remarquable à l'avancement du savoir et de la technologie a été reconnu à de multiples reprises. Il a entre autres reçu les honneurs suivants: en 2005, la W. Lamb medal for Laser Science and Quantum Optics; le prix 2004 Quantum Electronics de l'IEEE Lasers and Electro-Optics Society, pour sa contribution originale en optique ultrarapide; le prix Russell, en 2002, la plus haute distinction décernée par l'Université du Michigan; en 1995, le prix R.W. Wood de l'OSA pour l'invention de la technique CPA; en 1997, le prix H. E. Edgerton du SPIE; en 1999, le prix Sarnoff de l'IEEE; en 2000, le prix le plus prestigieux en recherche du College of Engineering Stephen S. Atwood et un doctorat honorifique de l'Université du Québec, en 1998. En 2002, le professeur Mourou est élu à la National Academy of Engineering. Il est fellow de l'Optical Society of America, fellow de l'IEEE et membre de l'American Physical Society of America.

Depuis 1991, monsieur Gérard A. Mourou assume la direction du Center for Ultrafast Optical Science de l'Université du Michigan, où il poursuit ses activités d'enseignement et de recherche. L'Université Laval se réjouit d'honorer un scientifique d'une telle envergure, qui fait figure de pionnier dans son domaine.

www.ulaval.ca