Notre université

Première université francophone d'Amérique, l'Université Laval tire sa force de l'expérience et du dynamisme qui la caractérisent.

 
 

André Markowicz

 

Traducteur et auteur

Photo: Françoise Morvan

Docteur en linguistique-traductologie honoris causa

Après un diplôme d'études approfondies (DEA) en littérature comparée à l'Université de Paris III, monsieur André Markowicz commence en 1983 à traduire des oeuvres du russe au français. En 1990, il rencontre Hubert Nyssen, directeur d'Actes Sud, qui lui permet de mener à terme, entre 1992 et 2002, la retraduction de l'oeuvre complète de Dostoïevski en 29 volumes. Parallèlement, il retraduit le théâtre de Tchekhov en collaboration avec Françoise Morvan. Traducteur prolifique et multilingue, il s'attaque au théâtre de Shakespeare et de Gogol, ainsi qu'à l'oeuvre de Pouchkine, et il traduit en français des complaintes bretonnes. Ses traductions lui ont valu des prix prestigieux et d'être fait Chevalier des arts et des lettres en France. Monsieur Markowicz est également l'auteur de 4 recueils de poèmes.
Son travail de traducteur est remarqué en France et au Québec par les meilleurs metteurs en scène de théâtre qui l'invitent à collaborer à leurs productions afin d'aider les acteurs à recréer en français la véhémence et la rudesse de la langue russe. Il prolonge ainsi l'idée qui l'anime: faire passer en français l'authenticité de la culture russe, particulièrement celle du XIXe siècle.
Critiqué ou encensé, monsieur Markowicz est maintenant considéré comme l'un des plus grands traducteurs actuels. Précurseur, il accorde la primauté à l'oralité du texte original et aux niveaux de langue. Ses réflexions sur son travail ont suscité maintes interrogations et discussions parmi les traductologues et les praticiens du métier, mais ont surtout permis de mettre sur le devant de la scène le traducteur, souvent oublié derrière la figure de l'auteur.

www.ulaval.ca