Notre université

Première université francophone d'Amérique, l'Université Laval tire sa force de l'expérience et du dynamisme qui la caractérisent.

 
 

Le très honorable Jean Chrétien

 

Ancien premier ministre du Canada

Doctorat honoris causa d'université

Jean Chrétien compte plus de quarante ans de vie publique dont la majeure partie aux plus hauts échelons du gouvernement canadien, notamment celui de premier ministre du Canada de novembre 1993 à décembre 2003.

Diplômé de l'Université Laval en 1958, où il a étudié le droit, Jean Chrétien est admis au Barreau du Québec la même année et ouvre son cabinet d'avocat dans le quartier ouvrier de Shawinigan-Nord. Il fait son entrée à la Chambre des communes en 1963 comme député du Parti libéral du Canada. De 1968 à 1986, il assume la responsabilité de douze portefeuilles ministériels, occupant entre autres les fonctions de vice-premier ministre, ministre des Finances, ministre de l'Industrie et du Commerce, ministre du Revenu national, ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien, président du Conseil du Trésor, ministre de la Justice et procureur général du Canada, ministre de l'Énergie, des Mines et des Ressources, ministre responsable de la Francophonie, secrétaire d'État des Affaires étrangères et ministre d'État chargé du Développement social.

Jean Chrétien agit à titre de chef de l'opposition de 1990 à 1993, avant de devenir le 20e premier ministre du Canada et de diriger pendant toute une décennie un gouvernement libéral majoritaire, dont les politiques et stratégies sont tout particulièrement axées sur l'équilibre budgétaire, l'unité nationale et la présence du Canada sur la scène internationale. Parmi ses réalisations et les legs de son gouvernement se distinguent plusieurs mesures sociales, humanitaires et environnementales, notamment la reconnaissance des unions de personnes de même sexe, la signature de la Convention sur l'interdiction de l'emploi, du stockage, de la production et du transfert des mines antipersonnel et sur leur destruction, la ratification par le Canada du Protocole de Kyoto sur les changements climatiques et la création de dix parcs nationaux.

En 2003, monsieur Chrétien quitte la vie politique et retourne à la pratique du droit. Il est également engagé dans plusieurs organisations internationales qui oeuvrent pour la paix, la démocratie et la recherche de solutions à d'autres enjeux mondiaux. Homme de convictions et faisant preuve d'un engagement politique et social remarquable, Jean Chrétien a reçu pas moins de 20 doctorats honorifiques et a mérité de nombreuses reconnaissances nationales et internationales, dont l'Ordre du Canada et l'Ordre du mérite décerné par Sa Majesté la Reine Elizabeth II.

www.ulaval.ca