Mon équilibre UL

 
 
 

Unités mobiles

 

Les unités mobiles offertes par Mon équilibre UL contribuent à démystifier des croyances populaires ou encore à mettre en lumière certaines recherches en sciences de la santé.

Chaque session d’automne et d’hiver, les intervenants de l’unité mobile se déplacent de pavillon en pavillon pour vous présenter un thème en lien avec les saines habitudes de vie. Lors de vos rencontres avec les intervenants sur place, vous ferez sans aucun doute plusieurs découvertes. Que ce soit sous forme de jeux, de quiz, d’auto-évaluation ou de discussions, les intervenants sauront vous surprendre en vous renseignant et en vous transmettant des outils concrets pour améliorer votre santé au quotidien.

Cet automne, Mon équilibre UL aborde le thème de la sédentarité. Pour connaitre les dates de la tournée de cette unité mobile, consultez le calendrier de l'unité mobile un peu plus bas dans cette page.

 

Unité mobile - La sédentarité

La modernité du XXIe siècle a de toute évidence changé notre mode de vie. Dans plusieurs pays développés, les avancées technologiques et l’informatisation de certaines tâches ont amené les travailleurs à passer de longues heures en position assise. Cette perte d'activités à faible intensité (marcher pour se déplacer, transporter des objets, travailler manuellement) pourrait être un facteur important qui explique la hausse du taux de plusieurs maladies chroniques en Amérique du Nord et dans d'autres pays du monde. 

Les adultes canadiens passeraient environ le 2/3 de leurs heures éveillées à des activités sédentaires. Le nombre grandissant de comportements sédentaires associés à notre mode de vie actuel est très inquiétant puisque selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la sédentarité amène des conséquences majeures pour la santé des populations.

Selon l’OMS, la sédentarité est en effet associée à plusieurs maladies chroniques telles que:

  • les maladies cardio-vasculaires
  • le syndrome métabolique
  • le diabète de type 2
  • le cancer

Plusieurs articles publiés dans les 10 dernières années sur le sujet émettent le constat suivant:

Il y a une relation significative entre toutes causes de mortalité et le temps passé à être assis, et ce, indépendamment du niveau d’activité physique.

L'OMS classe d'ailleurs la sédentarité comme étant la première cause de mortalité évitable.

Afin de mieux comprendre les différents termes associés à l’inactivité physique et à la sédentarité, il est possible de consulter les définitions détaillées présentées par le Réseau de recherche en comportement sédentaire.

 
Différencier la sédentarité et l'inactivité physique
 

La sédentarité et l'inactivité physique sont deux notions complètement différentes qui ont parfois tendance à être confondues. Il importe de bien les distinguer.

L’inactivité physique se définit par un niveau insuffisant d’activité physique. Ainsi, une personne inactive n’atteint pas les recommandations de 150 minutes d’activité physique à intensité moyenne par semaine.

La sédentarité quant à elle désigne un état d’éveil caractérisé par une dépense énergétique égale ou inférieur à 1,5 METs en position assise, inclinée ou allongée.

Par exemple, la position debout se caractérise par une dépense énergétique d’environ 1,5 METs à 2,0 METs, tandis que la position assise représente une dépense énergétique d’environ 1,0 METs.

On peut donc être à la fois actif, si l'on fait de l’activité physique plusieurs fois par semaine, et être sédentaire si on passe plusieurs heures en position assise. Ainsi, les bienfaits procurés par l’activité physique ne peuvent malheureusement compenser pour les méfaits engendrés par les comportements sédentaires.

 
Pistes de solutions pour contrer la sédentarité
 

Nous savons maintenant que les comportements, dont la dépense énergétique est presque nulle ou près de celle du repos, sont nuisibles pour la santé et qu’il est urgent d’intervenir sur cette problématique. Il n’est toutefois pas nécessaire de se lancer dans la pratique de sports intenses pour améliorer sa qualité de vie.

Afin de guider les interventions visant à optimiser la santé des gens, on devrait suivre cette devise: « bougez plus et restez moins assis ».

Le premier terme fait référence au niveau d’activité physique, tandis que le second fait référence aux comportements sédentaires. Interrompre les périodes prolongées de comportements sédentaires par une activité à faible intensité (être debout ou marcher) serait bénéfique pour la santé selon les études scientifiques.

Quelques idées pour diminuer le temps passé en position assise

  • Aller chercher régulièrement de l’eau à la fontaine en remplissant sa bouteille de moitié.  
  • Se déplacer pour aller manger dans un autre pavillon.  
  • Effectuer des appels téléphoniques en position debout.
  • Tenir des réunions actives.
  • Rester debout dans les transports en commun.
  • Se rendre au bureau des collègues au lieu de leur envoyer un courriel.
  • Manger la collation debout.
  • Prendre une pause active.

Le simple fait de diminuer ses comportements sédentaires peut avoir un effet positif sur la santé psychologique et physique.

Une technique de travail recommandée

Une technique de travail de plus en plus utilisée consiste à se mettre au travail pour une courte période (entre 20 et 50 minutes) en se dédiant à un objectif clair et d’ensuite prendre une pause active (entre 5 et 10 minutes) pour se lever et marcher. Cette technique permet de prioriser les tâches, en plus de favoriser la concentration en mettant de côté les pensées parasites puisque les temps de travail et de pauses sont délimités.

Augmenter son niveau d'activité physique

Ces petites actions sont faciles à intégrer au quotidien et peuvent faire une grande différence sur le bien-être des personnes qui tentent d'augmenter leur niveau d'activité physique. 

  • Emprunter les escaliers au lieu de l’ascenseur.
  • Débarquer de l’autobus un ou deux arrêts plus tôt.  
  • Stationner la voiture un peu plus loin.  
  • Participer à un club de marche.
  • Utiliser une application pour compter vos pas (Podomètre, Runstatic).

Allez-y progresssivement

Des études affirment qu’il est tout aussi important de diminuer les comportements sédentaires que d’augmenter le niveau d’activité physique. Ces gestes sont accessibles et simples à réaliser, mais doivent être intégrés progressivement aux activités quotidiennes.

Vous pourriez commencer par interrompre régulièrement vos périodes prolongées en position assise par quelques minutes en position debout. Les recommandations sont d’atteindre au moins 2 heures cumulées en position debout pour ceux qui ont un emploi sédentaire.

Selon les experts, il faut progressivement atteindre 4 heures cumulées en position debout par jour de travail. Pour ce faire, ils suggèrent de dynamiser sa station de travail, de manière à se lever régulièrement.

Par exemple:

  • Placer des objets hors de portée de mains pour avoir à se déplacer pour les utiliser.
  • Faire ses appels téléphoniques debout.
  • Utiliser de manière sécuritaire un bureau ajustable.

Prendre conscience du nombre d’heures passées en position assise est la première étape à suivre avant d’essayer les pistes de solution. Par exemple, vous pouvez calculer le nombre total de minutes où vous avez été assis dans une journée, soit pour travailler, pour lire, pour manger, vous déplacer, etc.

Lorsque vous avez pris conscience de votre niveau de sédentarité, tenter de faire des coupures au travers de ces moments en position assise prolongée. Dynamiser votre journée en insérant quelques-unes des idées proposées.

Vous pouvez créer un environnement favorisant en changeant quelques aspects de votre milieu de vie. Empilez des livres de manière à élever votre ordinateur afin de travailler debout, placez votre téléphone sur la table dans l’autre pièce pour vous obliger à vous lever lorsque vous souhaitez l’utiliser.

Enfin, soyez créatifs, toutes les idées peuvent être bonnes pour vous inviter à vous lever le plus souvent possible!

 

Calendrier de l'unité mobile: La sédentarité - Automne 2017

24 octobre 2017
17h30 à 19h30
Pavillon Agathe-Lacerte

25 octobre 2017
17h30 à 19h30
Pavillon Alphonse-Marie-Parent

7 novembre 2017
17h30 à 19h30
Pavillon H.-Biermans-L.-Moraud

8 novembre 2017
17h30 à 19h30
Pavillon Ernerst-Lemieux

14 novembre 2017
11h15 à 13h15
Pavillon Palasis-Price

15 novembre 2017
11h15 à 13h15
Pavillon Médecine dentaire

21 novembre 2017
11h15 à 13h15
Pavillon Adrien-Pouliot

22 novembre 2017
11h15 à 13h15
Pavillon Paul-Comptois

28 novembre 2017
11h15 à 13h15
Pavillon Ferdinand-Vandry

 

Unités mobiles précédentes

Nous mettons à votre disposition le contenu présenté lors des unités mobiles précédentes: 

www.ulaval.ca