Mon équilibre UL

 
 
 

Le sport pourrait-il influencer nos gènes?

 

Nous connaissons les nombreux bienfaits que procure la pratique de l’activité physique et le plaisir instantané que l’on peut ressentir tout de suite après celle-ci, mais qu’en est-il exactement des effets sur notre ADN. Pourrait-on croire qu’elle irait jusqu’à modifier nos gènes?

Un groupe de chercheurs suédois s’est penché sur la question dans le cadre d’une étude dont les résultats ont été publiés en juin 2013.

Grâce à l’épigénétique qui s’intéresse à la couche d’information complémentaire qui définit comment les gènes vont être ou ne pas être utilisés par une cellule, on constate qu’un mode de vie sain permettrait effectivement un meilleur positionnement des groupements méthyles sur les gènes, ce qui pourrait empêcher le développement de pathologies auxquelles le patient est prédisposé.

Par exemple, une personne ayant un parent atteint de diabète de type 2, et donc des gènes de prédisposition à cette pathologie, aura moins de risques de le développer si elle adopte une hygiène de vie adaptée.

Voilà donc une autre bonne raison qui nous incite à passer à l’action ou à conserver notre motivation afin de poursuivre l’activité physique!

En savoir plus

Source : Passeport santé

www.ulaval.ca