Mon équilibre UL

 
 
 

Santé auditive: le bruit et ses effets irréversibles

Jusqu’à tout récemment, on associait les problématiques de pertes d’audition à des expositions aux bruits excessifs d’un milieu de travail. Par contre, de nouvelles études démontrent que plusieurs adolescents et jeunes adultes ont subi des pertes d'audition permanentes à la suite d'une surexposition à des bruits forts lors de diverses activités de la vie courante.

Comment puis-je savoir si j’ai endommagé mon ouïe?

Généralement, lorsque le bruit est excessif, il est possible que vous ressentiez une perception étouffée, plus faible, ou moins claire des sons environnants. Vous pourriez aussi souffrir d’acouphènes, soit la sensation de bourdonnements ou de sifflements alors qu’il n’y a aucune présence de son. Gardez également à l’esprit que le dommage causé par le bruit est cumulatif.

Si vous croyez que votre journée type peut être dommageable pour votre santé auditive, il serait important d’évaluer les conditions à risque se présentant à vous afin d’instaurer des solutions pour les diminuer ou les éliminer.

Comment j’évalue si le bruit perçu est dommageable?

Lorsqu’une personne souhaite vous parler et qu’elle doit absolument crier pour se faire entendre alors qu’elle n’est qu’à 1 mètre de vous, vous pouvez considérer que le bruit est possiblement supérieur à 85 décibels (unité de mesure du bruit). Considérez alors qu’il est préférable de ne pas y être exposé quotidiennement pendant plus de 8 heures.

Si cette même personne doit crier à 30 centimètres de votre oreille pour que vous saisissiez ce qu’elle vous dit, vous pouvez estimer que le son se situe probablement au-dessus de 95 décibels. Il serait donc adéquat de ne pas s’y exposer quotidiennement au-delà de 45 minutes consécutives.

Une exposition de 5 minutes ou plus à un bruit dépassant 105 décibels peut être dommageable. Cela se traduit par une personne qui doit crier dans votre oreille afin que vous puissiez l’entendre.

Rappelez-vous que plus les bruits sont excessifs, moins longtemps vous devez y être exposé.

Une situation pouvant être considérée sécuritaire pour votre santé auditive, peu importe le temps passé en présence de ce bruit, s’associerait par exemple au moment où vous roulez seul en automobile, fenêtres fermées et radio éteinte. Ce qui correspondrait à une intensité sonore approximative de 70 décibels.

Quelques astuces pour protéger vos oreilles…

Tout d’abord, il est essentiel de prendre conscience de la provenance des bruits excessifs vous entourant. De cette manière, vous saurez mieux guider vos actions afin de limiter les sons dommageables. Heureusement, plusieurs astuces s’offrent à vous:

  1. Tentez de diminuer le temps passé en présence de bruits nocifs. Cela peut se présenter sous forme de petites pauses afin de laisser un moment de répit à vos oreilles.
  2. Pensez à mettre le son de votre musique ou de votre télévision à un niveau d’intensité raisonnable.
  3. Procurez-vous des bouchons ou un casque antibruit afin de vous protéger des sons quotidiens pouvant être dommageables.
  4. Planifiez-vous un moment de détente sans bruit au retour à la maison. Vos oreilles ne vous en remercieront jamais assez.
  5. Si vous avez des enfants, il pourrait être intéressant d’orienter votre sélection de jouets vers ceux offrant un ajustement de son.

Il est essentiel de prendre soin de votre santé auditive au quotidien pour préserver votre audition.

Dans le cas où vous constateriez une perduration de certains symptômes dans le temps, il serait important d’en parler avec votre médecin.


Source: Santé Canada

www.ulaval.ca