Aller au contenu principal

Maîtrise en génie électrique

Maîtrise ès sciences (M. Sc.)

En ce 21e siècle, le génie électrique est omniprésent tant dans les secteurs industriels que dans la vie quotidienne. Les nombreuses applications industrielles du génie électrique se trouvent dans plusieurs domaines, notamment ceux des systèmes de communication ultrasophistiqués, des centrales de production d'énergie renouvelable et des usines de fabrication automatisée. Dans la vie courante, le génie électrique contribue grandement au confort à la maison, à la fabrication d'équipements de loisirs ou à la pratique de la médecine moderne. Le génie électrique s'impose donc comme une discipline scientifique variée et fascinante qui se caractérise par des avancées technologiques rapides.

45 Crédits

Reconnaissance d'acquis maximale: 16 crédits

2 ans Durée estimée à temps complet

Sessions d'admission

  • Automne
  • Hiver

L'admission est encore possible à la session d'automne 2021.

En bref

Le Département de génie électrique et de génie informatique forme des ingénieurs et des spécialistes dans des domaines technologiques de pointe très diversifiés. Ses professeurs sont des chercheurs actifs, reconnus internationalement, membres de réseaux de centres d'excellence canadiens et de réseaux stratégiques québécois. Grâce aux nombreux projets de recherche et développement effectués en collaboration avec l'industrie et certains centres de recherche, les formations sont bien ancrées dans la réalité du milieu.

  • Directeur à trouver après l'admission: vous pourrez trouver le professeur qui acceptera de superviser vos travaux de recherche après votre admission au programme. Bien qu'elle ne soit pas obligatoire pour l'admission, cette étape est nécessaire pour la poursuite de vos études. Comment trouver votre directeur et votre projet de recherche.
  • Temps complet ou temps partiel: c'est vous qui décidez de votre rythme de progression dans le programme.

Domaines d'expertise

  • Communication optique, photonique, instrumentation
  • Énergie électrique, électrotechnique, électronique de puissance, commande industrielle
  • Systèmes de communication, radiofréquences, traitement de signal, microélectronique
  • Vision numérique (2D, 3D, infrarouge, vidéo), réalité virtuelle, apprentissage
  • Automatique, observation, commande
  • Optimisation de procédés

À qui s'adresse le programme

Ce programme s'adresse particulièrement à l'ingénieur électrique, informatique ou physique. Il vous amènera à acquérir des connaissances de pointe en plus de parfaire votre formation en recherche.

Avenir

Ce programme vous permettra d'œuvrer en tant que spécialiste dans les domaines technologiques de pointe en génie électrique ainsi qu'en tant que chercheur dans des centres de recherche et des universités.

Employeurs

  • Centres de recherche
  • Entreprises manufacturières
  • Entreprises spécialisées en haute technologie
  • Firmes de génie-conseil
  • Gouvernements
  • Établissements d'enseignement

Cette page présente la version officielle de ce programme pour de futurs étudiants. L'Université Laval se réserve le droit d'en modifier le contenu sans préavis. Les étudiants déjà admis doivent plutôt se référer à leur rapport de cheminement.

Concentrations

  • Électrotechnique, électronique de puissance, commande industrielle
  • Communications optiques, photonique et métrologie
  • Radiocommunications et traitement de signal
  • Vision et systèmes numériques

Le programme est aussi offert sans concentration.

Structure du programme

Liste des cours

Admissibilité

Grade et discipline

Le candidat détient un baccalauréat en génie électrique, en génie informatique, en génie physique, ou un diplôme équivalent.

Le titulaire d'un baccalauréat dans une autre discipline des sciences et le candidat étranger dont la formation ne satisfait que partiellement aux exigences d'admission peuvent être admissibles (voir scolarité préparatoire).

Moyenne

Le candidat a obtenu une moyenne de cheminement dans le programme ou de diplomation égale ou supérieure à 2,67 sur 4,33, ou l'équivalent.

Scolarité préparatoire

Le titulaire d'un baccalauréat dans une autre discipline des sciences et le candidat étranger dont la formation ne satisfait que partiellement aux exigences d'admission se verront imposer une scolarité préparatoire.

Celle-ci comporte des cours obligatoires des baccalauréats en génie électrique ou en génie informatique, auxquels peuvent s'ajouter quelques cours à option. La scolarité préparatoire est réalisée en une session d'études à temps complet (de 12 à 15 crédits).

Ces cours de premier cycle doivent être réussis avec une note égale ou supérieure à B+ (3,33 sur 4,33).

La scolarité préparatoire n'est pas contributoire au programme et sera déterminée lors de l'analyse du dossier d'admission, s'il y a lieu.

Directeur d'essai

L'étudiant devra, au cours de sa première session d'inscription, trouver un professeur qui acceptera d'agir à titre de directeur d'essai. Avant la fin de cette période, l'étudiant avise la direction de programme de son choix de directeur d'essai.

Si ces conditions ne sont pas respectées, l'étudiant n'est pas autorisé à poursuivre ses études dans le programme.

Exigences linguistiques

Connaissance du français

Le candidat non francophone (qui n'a pas fait ses études primaires et ses études secondaires en français) doit, pour être admissible, faire la preuve au moment du dépôt de la demande d'admission d'un niveau minimal de connaissance de la langue française par la réussite :

  • du Test de connaissance du français tout public avec :
    • un résultat égal ou supérieur à 361 sur 699 aux épreuves obligatoires (TCF-TP)
    • ET un résultat égal ou supérieur à 8 sur 20 à l'épreuve d'expression écrite (TCF-TP/EÉ)
  • OU du cours FLE-3221 Langue orale et écrite (intermédiaire-avancé) (ou d'un cours de l'Université Laval jugé équivalent) avec une note égale ou supérieure à C

Le candidat qui satisfait à l'une ou l'autre des conditions suivantes n'a pas à fournir de preuve de son niveau de français :

  • a fait ses études primaires et secondaires en français;
  • a obtenu le diplôme d'études collégiales en français au Québec (DEC) et réussi l'épreuve uniforme de français;
  • a obtenu un grade universitaire décerné par un établissement de langue française.

Connaissance de l'anglais

Même si la connaissance de l'anglais n'est pas une condition d'admission, la réussite de ce programme d'études est liée à la capacité de l'étudiant de lire et de comprendre des textes en anglais. L'étudiant qui ne maîtrise pas suffisamment cette langue pourrait éprouver des difficultés dans ses études. L'étudiant doit s'assurer d'avoir une bonne compréhension de l'anglais et, si nécessaire, prendre des mesures pour développer ses compétences linguistiques en cours de formation (par exemple, à l'École des langues de l'Université Laval). En cas de lacunes importantes, la direction de programme peut imposer des correctifs.

Documents à présenter dans la demande d'admission en plus des documents exigés par le Bureau du registraire

  • un curriculum vitae
  • une lettre de motivation/intentions
  • pour les candidats provenant d'une université autre que l'Université Laval : deux rapports d'appréciation
  • pour le candidat non francophone : document officiel attestant du résultat obtenu au test de français

Sélection

Le fait de satisfaire aux exigences d'admission à un programme n'entraîne pas automatiquement l'admission d'un candidat. Chaque demande d'admission est étudiée par la direction de programme qui tient compte, dans son évaluation, de la préparation antérieure du candidat, de son dossier scolaire, de l'ensemble de son dossier, ainsi que des ressources du laboratoire d'accueil.

En savoir plus sur les études universitaires au Québec.
Consulter la liste des équivalences généralement accordées aux différents diplômes internationaux.

Connaissance du français

L'Université Laval est un établissement d'expression et de culture françaises. L'enseignement y est offert en français; les travaux et les examens sont rédigés dans cette langue. La maîtrise du français écrit et parlé est donc essentielle. Pour plus de détails, consulter la Politique sur l'usage du français et les Dispositions relatives à l'application de la politique sur l'usage du français.

Date limite de dépôt

La date limite à respecter pour déposer une demande d'admission varie selon le profil du candidat. L'information complète se trouve à la page Dates limites de dépôt.

Formules d'enseignement

  • Peut être offert en comodal
  • Peut être offert à distance
  • Peut être offert en présentiel-hybride
  • Peut être offert à distance-hybride

Découvrez les formules d'enseignement


Attribut de cours

  • Cours en développement durable

Cours à l'horaire

  • Été 2021
  • Automne 2021

Objectifs

Ce programme permet de favoriser le développement professionnel et d'approfondir un domaine particulier du génie électrique.

De façon plus précise, l'étudiant devrait, au terme de sa maîtrise :

  • avoir acquis des connaissances plus approfondies dans une partie des sciences et des techniques liées au génie électrique;
  • avoir développé un esprit critique et être capable d'évaluer différentes solutions à un problème de génie électrique;
  • avoir démontré qu'il peut présenter, oralement et par écrit, de façon claire et cohérente, les résultats d'un court travail de recherche scientifique.

Structure du programme

Génie électrique

18 crédits exigés

Cheminement sans concentration

27 crédits exigés

L'étudiant qui choisit une concentration doit s'inscrire aux cours offerts dans sa concentration.

Concentrations

Durée et régime d'études

L'étudiant doit s'inscrire à temps complet à ce programme durant au moins une session.

Cette exigence peut être satisfaite à tout moment en cours d'études.

Remarques sur les cours

L'étudiant doit s'inscrire à 33 crédits de cours. Il doit avoir suivi et réussi un minimum de 12 crédits de cours avant de pouvoir s'inscrire au cours GEL-6001. Celui-ci doit être terminé avant que l'étudiant ne puisse entreprendre son essai en suivant le cours  GEL-6500.

Responsable

Pour information
cyclesup.GEL@gel.ulaval.ca
Directeur du programme
André Desbiens
andre.desbiens@gel.ulaval.ca
418 656-2131, poste 403408
Directeur de programme
André Desbiens
directeur.programme.gradues@gel.ulaval.ca
418 656-2131, poste 403408

Travail de rédaction

Choix du projet d'essai

L'étudiant doit remettre à la direction de programme une proposition d'essai approuvée par son conseiller. Ce document doit contenir une description détaillée du projet et un calendrier du travail qui devra être accompli. La proposition d'essai est normalement préparée au cours de la deuxième session dans le cadre du cours GEL-7065 et doit être entérinée par la direction de programme avant que le candidat ne puisse entreprendre ledit projet. Tout étudiant qui ne satisfait pas à cette exigence pourrait être exclu du programme.

Essai

Le mode de présentation des résultats du projet est l'essai. Celui-ci est évalué par trois examinateurs internes, sauf à de rares exceptions; il n'y a pas d'exposé oral. L'essai doit faire la preuve que l'étudiant possède une méthode de travail scientifique et qu'il est à même d'en communiquer les résultats.

Recherche à la faculté

Plusieurs projets de recherche sont effectués par les professeurs de la Faculté dans différents domaines des sciences et du génie. La Faculté des sciences et génie a un budget annuel de près de 70 M$ en recherche. Les professeurs reçoivent du financement de diverses sources, notamment des plus importants organismes subventionnaires au pays (CRSNG, FQRNT). Durant vos études, il vous sera possible de participer et de collaborer à leurs travaux de recherche pour parfaire votre formation.

La Faculté compte:

  • 2 chaires d'excellence de recherche du Canada
  • 20 chaires de recherche du Canada
  • 10 chaires de recherche industrielle du CRSNG
  • 3 chaires de recherche Sentinelle Nord
  • 1 chaire en partenariat
  • 8 chaires de leadership en enseignement
  • 15 centres et instituts de recherche reconnus par le Conseil universitaire
  • 1 réseau de centres d'excellence du Canada
  • 1 réseau stratégique du CRSNG

Les domaines d'excellence à la Faculté sont nombreux et variés:

  • Données et IA
  • Écosystèmes nordiques
  • Eau et environnement
  • Énergie et développement durable
  • Optique, photonique et laser
  • Procédés et productique
  • Ressources naturelles
  • Robotique et environnement intelligent
  • Santé et sciences biomédicales
  • Science des matériaux
  • Sciences fondamentales
  • Systèmes biologiques

Département de génie électrique et de génie informatique

Les professeurs du Département de génie électrique et de génie informatique sont membres de 8 centres et laboratoires de recherche et supervisent les travaux de recherche de plus de 110 étudiants à la maitrise et au doctorat.

Quatre professeurs du Département sont titulaires d'une chaire de recherche et la majorité sont membres de regroupements de chercheurs québécois et canadiens. Grâce aux nombreux projets de recherche et de développement effectués en collaboration avec l'industrie, les formations sont très bien ancrées dans la réalité du milieu.

Découvrez les centres et laboratoires de recherche ainsi que les chaires associés au Département de génie électrique et de génie informatique.

Champs de recherche des professeurs

Pour connaître les champs de recherche des professeurs, référez-vous aux fiches des professeurs disponibles sur le site du Département de génie électrique et de génie informatique.

(Les professeurs associés ne figurent pas sur cette liste).

Communications optiques, photonique et métrologie

Le Laboratoire de recherche en communications optiques et métrologie fait partie du Centre d'optique, photonique et laser (COPL) de la Faculté des sciences et de génie.
Les travaux de recherche portent sur les systèmes de télécommunication optiques, les dispositifs photoniques, l'instrumentation et la métrologie. Les sujets étudiés sont plus particulièrement les communications optiques à haut débit avec multiplexage en longueur d'onde; les communications multiusagers avec reconnaissance par code (CDMA) pour les réseaux optiques passifs (PON); la transmission de signaux RF sur lumière; les réseaux avec commutation tout-optique de paquets; l'analyse et la simulation de comportements dynamiques des amplificateurs à semi-conducteur; la conception de dispositifs photoniques pour le traitement du signal optique; les composants actifs et passifs à fibres optiques; la conception et l'écriture de réseaux de Bragg dans les fibres optiques; les lasers à fibres optiques; l'instrumentation optique; les spectromètres par transformation de Fourier et leur étalonnage global; l'imagerie hyperspectrale; l'alimentation photovoltaïque de systèmes de communications optiques; la stabilisation de la fréquence de lasers à semi-conducteurs; la mise au point de systèmes de mesure absolue des fréquences optiques; la simulation en réalité virtuelle et la téléformation.

Le groupe bénéficie de contacts étroits avec plusieurs industries et centres de recherches travaillant dans ces champs de recherche, dont EXFO Ingénierie électro-optique, Telops, Telus, TeraXion, Nortel Networks, le Conseil national de recherche du Canada, INO et Recherche et développement pour la défense Canada (Valcartier). Il possède des équipements modernes lui permettant de réaliser des travaux d'envergure liés aux communications optiques et à l'instrumentation.
Michel-A. DuguayJérôme GenestSophie LarochelleLeslie A. RuschWei Shi

Électrotechnique, électronique de puissance et de commande industrielle

Laboratoire d'électrotechnique, d'électronique de puissance et de commande industrielle (LEEPCI)
Les recherches menées au LEEPCI concernent la génération, le transport, le traitement, la conversion et la commande de l'énergie électrique. Les principaux thèmes de recherche sont les machines électriques, l'électronique de puissance, la commande industrielle et les réseaux électriques. Dans le domaine des machines électriques, les travaux sont axés sur la modélisation et la CAO des dispositifs électromagnétiques, la modélisation, la caractérisation et la mise en œuvre des matériaux magnétiques, l'identification, les essais et le diagnostic des machines électriques ainsi que la conception des entraînements d'éoliennes et de véhicules électriques. En électronique de puissance, les recherches se rapportent à la modélisation, à la simulation et la CAO des convertisseurs statiques, à la mise en œuvre des interrupteurs électroniques de puissance, à la conception des composants magnétiques ainsi qu'à la conception d'alimentations de haute performance. Dans le domaine de la commande industrielle et des réseaux, les activités concernent la commande et la simulation en temps réel et en temps différé des entraînements et des systèmes de puissance, la commande et la stabilité des réseaux électriques ainsi que la compatibilité électromagnétique dans les réseaux de distribution industriels.
Jérôme CrosHoang Le-Huy, Philippe Viarouge

Observation, commande et optimisation de procédés

Laboratoire d'observation et d'optimisation de procédés (LOOP)
Mission du groupe: analyse, conception et implantation d'algorithmes dont l'objectif est l'optimisation de l'opération des procédés continus. Les applications sont diverses: procédés industriels (traitement des minerais, bioprocédés, réseaux d'assainissement des eaux, etc.), aéronautique (pilote automatique et contrôle coopératif), robotique, etc. Dans le domaine industriel, les retombées visées sont la maximisation de la production et de la qualité du produit tout en réduisant les coûts, les dépenses énergétiques et les conséquences environnementales ainsi que le respect des contraintes de sécurité d'opération. En aéronautique et en robotique, la sécurité et la performance sont recherchées. Les principaux axes de recherche sont les suivants: filtrage et réconciliation des données, détection et diagnostic de pannes, simulation de procédés complexes, méthodes d'observation, de contrôle et d'optimisation des systèmes continus.

Ce groupe est multidépartemental. Outre les deux professeurs du Département de génie électrique et de génie informatique, on y trouve des professeurs de génie chimique (Carl Duchesne, Faïçal Larachi) et de génie des mines, de la métallurgie et des matériaux (Claude Bazin, René del Villar, Daniel Hodouin).
André DesbiensÉric Poulin

Radiocommunications et traitement de signal

Laboratoire de radiocommunications et de traitement de signal (LRTS)
Le Laboratoire de radiocommunications et de traitement de signal (LRTS) a comme objectif de coordonner et d'intégrer les programmes de recherche réalisés dans le vaste domaine des communications radio et du traitement de signal adapté à ces mêmes communications. Les activités touchent la conception, l'optimisation et la réalisation de systèmes de communication, ce qui inclut leurs composants, l'étude du canal de transmission, de même que le traitement des signaux qui leur sont associés. Des projets actuels de recherche sont axés sur la performance des systèmes numériques en présence de bruit, de défauts de système et du canal (particulièrement le canal radiomobile) ainsi que sur la transmission de données. D'autres projets portent sur les systèmes à entrées multiples et sorties multiples (MIMO), la conception VLSI pour les communications radiomobiles, le traitement d'antenne-réseau ou de radar pour l'estimation d'angles d'arrivées ou imagerie et la fusion de données. Plusieurs collaborations ont été établies avec différents partenaires industriels (RDDC-Valcartier et Lockheed-Martin en fusion de données; Technologies Lyre en implantation logicielle de radio et système MIMO; CMC en VLSI; RDDC-Ottawa en implantation FPGA d'un démodulateur OFDM; Télébec-Mobilité en communications sans fil souterraines; CRC en caractérisation du canal large-bande de télévision numérique).
Jean-Yves ChouinardPaul FortierBenoit GosselinDominic GrenierAmine Miled

Vision et systèmes numériques

Laboratoire de vision et systèmes numériques (LVSN)
Vision numérique artificielle qui vise à analyser et à traiter des données extraites de scènes à deux ou trois dimensions. Robotique, reconnaissance de formes, inspection non destructive en milieu industriel, y compris la thermographie infrarouge, assistance au diagnostic médical et réalité virtuelle. Mise au point de capteurs optiques et de systèmes intelligents, exploitation et développement de systèmes d'évaluation non destructive par thermographie infrarouge, interprétation d'images médicales, modélisation et reconnaissance d'objets, y compris de personnes en mouvement, compression d'images vidéo, architectures numériques et analogiques spécialisées et le calcul haute performance. Prototypage rapide de réalité virtuelle à des fins d'intervention industrielle ou de production multimédia.

Le Laboratoire dispose d'un environnement matériel et logiciel de première qualité, ainsi que d'importantes ressources expérimentales. Une partie importante des travaux s'effectue en collaboration avec l'industrie.
Robert BergevinAldelhakim BendadaChristian GagnéDenis LaurendeauXavier MaldagueMarc ParizeauAndré ZaccarinJean-François Lalonde

Faculté des sciences et de génie

Site de la Faculté

Ressources

Par courriel :
www.fsg.ulaval.ca/info

Département de génie électrique et de génie informatique

Site web du département

Particularités et attraits

Le Département de génie électrique et de génie informatique de la Faculté des sciences et de génie forme des ingénieurs et des spécialistes dans des domaines de pointe très diversifiés. Vous aurez accès aux centres et aux laboratoires sophistiqués, comme le Centre d'optique, photonique et laser, le Laboratoire de radiocommunications et de traitement du signal et le Laboratoire de vision et systèmes numériques, le Laboratoire d'électrotechnique, d'électronique de puissance et de commande industrielle et le Laboratoire d'observation et d'optimisation des procédés permettent aux étudiants des cycles supérieurs de mener des recherches de pointe.

La Faculté prend grand soin de mettre à jour périodiquement tous ses programmes afin de s'assurer qu'ils suivent l'évolution des différents domaines du savoir et qu'ils répondent aux besoins de la société. Au fil des ans, plusieurs services et ressources de toute nature ont été mis sur pied pour vous aider à atteindre vos objectifs de formation, à vous intégrer plus facilement dans la communauté facultaire et à vous préparer adéquatement au marché du travail.

Aspects financiers

Bourses et aide financière

Au Bureau des bourses et de l'aide financière, vous trouverez toute l'information concernant les sources possibles pour le financement de vos études, notamment les différents programmes d'aide financière gouvernementaux et les programmes de bourses d'admission, d'excellence ou de mobilité.

La majorité des projets de recherche menés à la Faculté reçoivent des subventions généreuses qui permettent aux étudiants d'intégrer les équipes de recherche et de recevoir une rémunération sous forme de bourse ou de salaire dont les montants peuvent atteindre 15000$ à la maîtrise et 19000$ au doctorat.

Grâce à de généreux donateurs et au soutien de partenaires de l'industrie, plus de 3 M$ en bourses sont offerts aux étudiants des cycles supérieurs, s'ajoutant aux autres sommes reçues.

Consultez l'ensemble des sources de financement aux cycles supérieurs de la Faculté.

Bourses de réussite

L'Université Laval consacre chaque année 4,6 M$ à la réussite de ses étudiants inscrits à un programme de maîtrise ou de doctorat. Les Bourses de réussite de la Faculté des études supérieures et postdoctorales récompensent le franchissement des étapes de votre programme, de l'admission jusqu'à la diplomation.

Espace Futurs étudiants

Des questions sur les programmes d'études et l'admission?

Notre équipe de responsables d'information vous offre un service d'accompagnement personnalisé et de rencontre individuelle pour vous soutenir dans votre choix de programme et la planification de vos études à l'Université Laval. Communiquez avec eux pour obtenir toutes les réponses à vos questions!

418 656-2764 | 1 877 606-5566 | Demande d'informationinfo@ulaval.ca | Heures d'ouverture