Aller au contenu principal

Francine Lavoie


Professeure émérite

Reconnue internationalement pour sa grande expertise, Francine Lavoie fut la première au Québec à mener des recherches sur la prévention de la violence dans les relations amoureuses chez les jeunes. Elle est également la première femme à avoir intégré le corps professoral de l'École de psychologie en 1979 à titre de professeure assistante en psychologie communautaire. Elle a ensuite été promue au rang de professeure adjointe en 1981, avant de devenir professeure agrégée en 1984 et professeure titulaire en 1988. Jusqu'à sa retraite en 2016, elle a contribué de manière exceptionnelle au développement de l'École de psychologie et à son rayonnement.

Collaboration et partage

Tout au long de sa carrière, Francine Lavoie s'est beaucoup impliquée dans la formation et l'encadrement des étudiantes et des étudiants de l'Université Laval. En plus d'avoir élaboré et donné 17 cours différents, elle a dirigé 34 mémoires de maîtrise, 25 essais de type professionnel et 10 thèses de doctorat.

Au Canada, elle a été, avec quelques collègues ontariens, une pionnière du développement de la psychologie communautaire. Nommée fellow par la très réputée American Psychological Association et la Society for Community Research and Action pour la qualité de ses travaux scientifiques, la professeure Lavoie est une chercheuse accomplie. Elle a obtenu 57 subventions de recherche, dont 22 à titre de chercheuse principale, et elle a rédigé une centaine d'articles scientifiques et 26 chapitres de livres. Elle a dirigé ou collaboré à la publication de 12 livres et de 32 rapports de recherche. Elle s'est aussi impliquée comme rédactrice et éditrice de revues scientifiques et a été appelée à agir comme examinatrice externe pour un grand nombre de sociétés savantes et de revues. À l'échelle internationale, Francine Lavoie est l'auteure de plus de 267 communications scientifiques.

Une pionnière en prévention de la violence

Francine Lavoie est réputée comme experte en prévention de la violence, notamment en France, en Belgique et au Pérou. Elle a contribué au développement de deux programmes de prévention qui ont des retombées concrètes auprès des jeunes. Le programme ViRAJ propose aux jeunes âgés de 14-15 ans des rencontres sur la vie de couple dans le but de prévenir la violence. À ce jour, des milliers de jeunes Québécois ont bénéficié de ViRAJ, programme qui a reçu de nombreuses distinctions, dont une nomination parmi les dix meilleures illustrations des répercussions des recherches en sciences humaines et sociales selon le Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQ-SC, juin 2013) et le prix Hommage aux innovations sociales 2014 de l'Université Laval. Ce programme cité en exemple dans plusieurs recensions québécoises et américaines, a été traduit en anglais et en espagnol afin de mieux répondre aux demandes des milieux de pratique.

Le programme PASSAJ, pour sa part, est un programme de prévention et de promotion traitant de la violence dans les relations amoureuses et du harcèlement sexuel auprès des jeunes de 16-17 ans. Il aborde la violence et l'agression sexuelle au sein du couple et le harcèlement sexuel dans le cadre des loisirs, des études et du travail. Ces deux grandes initiatives et l'expertise imposante de la professeure Lavoie ont rayonné au-delà des frontières de notre université et méritent d'être soulignées avec une très grande fierté.