PROGRAMMES D'ÉTUDES OFFERTS À L'UL

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Recherche personnalisée

Explorez les programmes d’études selon différents critères de recherche combinés.

Modifiez vos critères de recherche

Niveau de formation
Sessions d'admission
Avantages UL
Tous
  • Tous
Facultés
Toutes
  • Toutes
Mots-clés
Lancer la recherche
Domaines d'études

Les principaux champs du savoir auxquels sont rattachés les différents programmes.

Avantages UL

Particularités d'un programme d'études donné à l'Université Laval qui le différencient avantageusement d'autres programmes d'études.

 
 
 
 

Maîtrise en santé publique - avec mémoire (M. Sc.)

Présentation générale

Intervenir pour améliorer la santé et le bien-être des populations
Ce programme interdisciplinaire et interfacultaire offre une formation qui s'inscrit dans l'évolution de la recherche sur les déterminants de la santé ainsi qu'une formation appliquée en conception, mise en œuvre et évaluation des interventions les plus appropriées pour améliorer la santé des populations.
Autres programmes dans cette discipline

Aperçu

En bref

La maîtrise en santé publique avec mémoire porte sur la recherche et les méthodologies appropriées à l'étude des questions relatives à la santé publique. Vous pourrez analyser les facteurs déterminants de l'état de santé de la population ainsi que les éléments de natures sociale, culturelle, économique, politique et éthique qui influencent les décisions relatives à l'organisation et à l'utilisation des ressources et des services de santé.

Au terme de votre formation, vos interventions pourront toucher les activités suivantes:

  • l'analyse, l'évaluation et la communication des besoins et des attentes de la communauté en santé des populations
  • la prévention des maladies et la protection de la population
  • la conception d'activités de surveillance des maladies
  • la planification et la réalisation d'activités de renforcement des communautés
  • la création de capital social, ensemble de ressources visant l'amélioration de la santé
  • la promotion de la santé par des actions concrètes sur les habitudes de vie, l'environnement et les politiques publiques
  • la planification, la mise en œuvre et l'évaluation des politiques, des programmes et des projets de santé

Ce programme est conçu en partenariat avec plusieurs milieux de pratique et vous permettra d'être au fait des visions et des approches qui mettent l'accent sur la polyvalence du rôle qu'est appelé à jouer un praticien, un consultant ou un chercheur. Vous évoluerez dans un environnement multidisciplinaire où professeurs et conférenciers chevronnés issus de différentes disciplines viennent enrichir la qualité de la formation offerte. Vous bénéficierez de l'expertise d'un corps professoral compétent offrant une qualité d'encadrement remarquable. Si vous êtes un étudiant étranger, vous aurez la possibilité de travailler sur une problématique propre à votre pays.

  • Directeur à trouver après l'admission: vous pourrez trouver le professeur qui acceptera de superviser vos travaux de recherche après votre admission au programme. Bien qu'elle ne soit pas obligatoire pour l'admission, cette étape est nécessaire pour la poursuite de vos études. Comment trouver votre directeur et votre projet de recherche.
  • Temps complet ou temps partiel: c'est vous qui décidez de votre rythme de progression dans le programme.

Domaines d'expertise

  • Organisation et évaluation des services de santé
  • Promotion de la santé
  • Santé et environnement
  • Santé mondiale

Pour en savoir plus sur le programme: www.fmed.ulaval.ca/sap

À qui s'adresse ce programme

Ce programme s'adresse au candidat ayant une formation universitaire en sciences de la santé ou dans un domaine connexe.

Avenir

Une formation en santé publique vous permettra de travailler dans le champ de la santé publique, à l'échelle locale, nationale ou internationale.

Professions

  • Chargé de projet en santé publique
  • Coordonnateur d'équipes d'intervention en santé publique
  • Conseiller à la recherche
  • Professionnel de recherche

Employeurs

  • Centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS)
  • Centres intégrés universitaires de santé et de services sociaux (CIUSSS)
  • Ministère de la Santé et des Services sociaux
  • Institut national de santé publique du Québec (INSPQ)

Avantages UL

Particularités et attraits

La Faculté de médecine accueille plus de 800 étudiants aux cycles supérieurs, dont près de 340 doctorants et plus de 300 stagiaires postdoctoraux. Plusieurs des programmes offerts touchent à la recherche biomédicale, à la santé des populations ainsi qu'à la prévention et à la compréhension des problèmes de santé. Choisissez parmi des programmes variés et un vaste choix de cours, et côtoyez de nombreux professeurs réputés tant sur les scènes québécoise, canadienne qu'internationale qui contribuent à la renommée de la Faculté et à celle de ses programmes d'études.

Infrastructures scientifiques et technologiques

Au cours des dix dernières années, la Faculté de médecine s'est dotée d'infrastructures de pointe en infectiologie, en génomique, en cardiologie, en neurosciences, en réadaptation physique et en oncologie.

  • Plateforme d'imagerie
  • Plateforme de recherche clinique
  • Génomique et protéomique
  • Génie tissulaire et cellulaire
  • Modèles animaux (transgéniques)

Corps professoral

La Faculté compte plus de 350 professeurs de renommée internationale. Financés par les plus importants organismes subventionnaires au pays et à l'étranger, les professeurs publient de nombreux ouvrages et articles scientifiques qui concourent à leur rayonnement et à celui de notre institution. Grâce à l'excellence de son corps professoral et à la diversité de ses champs d'études et de recherche, la Faculté de médecine de l'Université Laval est reconnue mondialement.

Les professeurs de la Faculté de médecine se distinguent pour l'encadrement exceptionnel qu'ils offrent aux étudiants. En effet, elle a été la première faculté de l'Université Laval à adopter une politique d'encadrement des étudiants à la maîtrise et au doctorat qui favorise l'atteinte de leurs objectifs et l'amélioration de leur taux de réussite. Elle a été bonifiée par un plan de formation qui facilite l'établissement et le maintien d'une relation fructueuse entre l'étudiant et son professeur.

Par ailleurs, en vous joignant à l'un des nombreux regroupements et chaires de recherche, vous contribuerez à des découvertes stimulantes. En plus de travailler avec de l'équipement de pointe, vous y trouverez une structure et un soutien qui favoriseront votre persévérance jusqu'à l'obtention de votre diplôme. L'apport des professeurs et des professionnels de recherche viendra appuyer encore davantage votre travail en laboratoire.

Mobilité internationale

La Faculté de médecine entretient des relations avec plusieurs universités étrangères, ce qui permet aux étudiants de réaliser un séjour d'études ou de recherche à l'extérieur du pays. Cette ouverture se concrétise par diverses possibilités de stages de recherche, de congrès ou de colloques à l'étranger ainsi que des cotutelles avec des universités dans le monde. Venez tirer profit du vaste réseau scientifique de nos professeurs pour aller là où vous pourrez repousser vos limites.

Services aux étudiants

Plusieurs ressources sont à votre disposition afin de vous offrir un apprentissage de qualité. Du dépôt de votre demande d'admission jusqu'à l'obtention de votre diplôme, son équipe de gestion des études vous accompagnera dans toutes les étapes de votre cheminement universitaire. Le personnel des centres de recherche, où vous effectuerez vos travaux en laboratoire, se charge de vous encadrer, de vous guider et de vous apporter tout le soutien nécessaire pour la réussite de vos études.

L'Association des chercheuses et chercheurs étudiant à la Faculté de médecine de l'Université Laval (ACCEM) vise la défense des intérêts des étudiants des 2e et 3e cycles et la Direction des affaires étudiantes, en collaboration avec le réseau RÉAGIR, leur permet de trouver aide et écoute auprès d'un pair.

Aspects financiers

Bourses et aide financière

Au Bureau des bourses et de l'aide financière, vous trouverez toute l'information concernant les sources possibles pour le financement de vos études, notamment les différents programmes d'aide financière gouvernementaux et les programmes de bourses d'admission, d'excellence ou de mobilité.

La Faculté offre aussi des bourses de 7500$ et de 10000$ aux professeurs pour le recrutement d'un nouvel étudiant de 2e et de 3e cycles respectivement. Plusieurs autres bourses facultaires sont également offertes.

L'Association des chercheuses et chercheurs étudiant à la Faculté de médecine (ACCEM) offre des bourses de perfectionnement à des étudiants qui font un stage à l'étranger.

Bourses du directeur de recherche

La Faculté recommande aux directeurs de recherche d'assurer à chaque étudiant un revenu annuel minimal de 15000$ au 2e cycle en recherche et de 18000$ au 3e cycle. Votre futur directeur de recherche vous assistera, si nécessaire, dans la préparation des demandes de bourses auprès des organismes subventionnaires (FRQS, IRSC, CRSNG, etc.).

Bourses des grands organismes subventionnaires

Les organismes subventionnaires québécois et canadiens offrent plusieurs bourses aux étudiants à la maîtrise et au doctorat, et de nombreux étudiants de la Faculté de médecine en obtiennent chaque année. Ces bourses visent à reconnaître l'excellence de leur dossier universitaire, à encourager la recherche ou à leur donner la possibilité d'intégrer un milieu de travail ou de recherche. La valeur varie de 15000$ à 50000$ par année.

Bourses de réussite

L'Université Laval consacre chaque année 4,6 M$ à la réussite de ses étudiants inscrits à un programme de maîtrise ou de doctorat. Les Bourses de réussite de la Faculté des études supérieures et postdoctorales récompensent le franchissement des étapes de votre programme, de l'admission jusqu'à la diplomation.

Coût des études

Plusieurs ressources sont à votre disposition pour vous permettre de planifier le coût de vos études:

Recherche dans le domaine

Recherche à la faculté

La Faculté de médecine reçoit chaque année près de 140 M$ en bourses, subventions et contrats de recherche. Plus de 40 chaires de recherche et plusieurs centres de recherche, animés par le travail de 325 professeurs de calibre international, en font un lieu d'une grande effervescence intellectuelle.

La Faculté se concentre autour de huit grandes thématiques de recherche:

  • Oncologie
  • Immunologie-Infectiologie
  • Médecine régénératrice et moléculaire
  • Neurosciences et santé mentale
  • Perte d'autonomie et réadaptation
  • Reproduction, génétique, périnatalité et développement
  • Santé cardiovasculaire, respiratoire et métabolisme
  • Santé des populations et pratiques optimales en santé

La Faculté se démarque par l'excellence de ses étudiants aux cycles supérieurs: elle présente un nombre inégalé de thèses et de mémoires primés à l'échelle nationale et internationale.

Percées scientifiques et les innovations sociales

Les chercheurs de la Faculté multiplient les percées scientifiques. Ils détiennent 314 brevets actifs et 57 licences et 103 technologies actives.

Voici quelques innovations remarquables:

  • Des vaccins contre les maladies infectieuses
  • Des prothèses à déploiement percutané pour des implants cardiovasculaires
  • Des nanoparticules dirigées vers des cellules cancéreuses

Recherche en médecine sociale et préventive

Le Département de médecine sociale et préventive est très impliqué dans les centres, milieux et groupes de recherche en santé affiliés à l'Université Laval. D'une part, le Département participe à l'administration de nombreux regroupements de chercheurs et de chaires de recherche. De l'autre, ses professeurs contribuent aux activités de nombreux autres réseaux, centres et groupes de recherche locaux, nationaux et internationaux.

Champs de recherche des professeurs

La santé publique est un domaine de pratique et de recherche dont l'objet concerne les interventions qui portent sur les déterminants de la santé. L'intervention se définit comme un ensemble d'activités volontaires, exercées individuellement ou collectivement, qui visent des résultats concrets pouvant s'exprimer en termes de maintien et d'amélioration de la santé des populations. Elle concourt à la structuration des champs d'application de la santé  publique et peut donner lieu à des travaux de planification, d'organisation, de coordination et d'évaluation des processus et des résultats. Les types et les stratégies d'intervention varient en fonction de la nature des problèmes, des caractéristiques des populations concernées et des moyens disponibles. Quant aux déterminants de la santé, ils se rapportent aux facteurs qui contribuent, directement ou indirectement, d'une façon positive ou négative, à influencer l'état de santé des individus et des populations. Ces facteurs sont de plusieurs ordres: héritage génétique et caractéristiques biologiques; habitudes et conditions de vie; environnement physique et social; organisation des systèmes et des services de santé.

La recherche en santé  publique s'appuie sur l'approche populationnelle, qui cible des populations, des groupes ou des communautés. Elle porte sur la compréhension des modes d'influence des déterminants de la santé et de l'effet de leurs interactions, sur l'élaboration d'interventions nouvelles, sur le développement de stratégies appropriées pour leur mise en œuvre et sur l'évaluation de leur efficacité et de leur impact sur la santé de la population.

Les objets d'études comprennent:

  • l'analyse des problèmes de santé, leur évolution et leurs conséquences, en rapport avec les caractéristiques des populations touchées;
  • l'identification et la compréhension des déterminants de l'état de santé d'une population;
  • l'élaboration, l'expérimentation et l'évaluation de stratégies d'intervention efficaces et adaptées aux situations et aux besoins cernés.

Professeurs qui peuvent diriger des étudiants

Cette liste évolue constamment; il est donc préférable de communiquer avec la direction de programme pour obtenir la dernière version.

Patrick ArchambaultAriane Bélanger-GravelSimon BerthelotMichel BoivinYv Bonnier-VigerSuzanne BouchardChantal Brisson, Emmanuel Bujold, Bernadette Dallaire, Gaston De Serres, Clermont Dionne, Maman Joyce DogbaSophie Dupéré, Lise Fillion, Richard Fleet, Christopher Fletcher, Andrew Freeman, Camille Gagné, Bruno GagnonMarie-Pierre Gagnon, Marie Gervais, Anik Giguère, Dominique GirouxMarie GrandissonAnne Guichard, Laurence Guillaumie, Slim Haddad, Pawel KrolCarole Lalonde, Marie-Ève LamontagneJudith Lapierre, Sophie LauzierMarie-France LeboucHélène Lee-GosselinFrance LégaréMélanie Lemire, Patrick Levallois, Michel Lucas, Isabelle Marc, June Marchand, Élisabeth Martin, Patrick MartinSylvie Morel, Manon Niquette, Kadija PerreaultHélène Provencher, Daniel ReinharzJean-Sébastien RenaudMylène RivaGeneviève Roch, Stéphanie Rousseau, Bernard Roy, Daphney St-Germain, Claude Vincent, Nicolas VonarxHolly Witteman.

Affiliations et champs de recherche

Transfert des connaissances et utilisation des médias sociaux dans le monde de la santé. Projets de recherche en lien avec l'usage des wikis et autres outils de collaboration dans le domaine de la santé.
Patrick Archambault

Développement et évaluation d'intervention visant la promotion de la santé à l'échelle individuelle (approche clinique) et populationnelle (communication publique, environnement bâti, inégalités sociales de santé, etc.)
Ariane Bélanger-Gravel

Organisation des soins de santé. Évaluation de la performance des services de santé, au sur-diagnostic et au sur-traitement. Évaluation des politiques publiques de santé.
Simon Berthelot

Développement émotionnel, social et cognitif de l'enfant sous l'angle de ses déterminants biologiques et environnementaux. Relations entre enfants. Conduites parentales. Déterminants et conséquences des difficultés interpersonnelles et des problèmes comportementaux à l'enfance. Préparation à l'école et trajectoires scolaires. Intervention préventive. Génétique humaine.
Michel Boivin

Surveillance épidémiologique. Santé internationale. Gestion des services sociaux et de santé. Santé autochtone. Développement, adaptation et intégration sociale. Habitudes de vie et maladies chroniques. Prévention des traumatismes. Approche intégrée des services de santé et de bien-être.
Yv Bonnier-Viger

Santé mentale, Maladies chroniques. Maladies mentales sévères dans des approches centrées sur la famille et communautaire.
Suzanne Bouchard

Interventions préventives visant l'amélioration de l'environnement psychosocial du travail et de la santé. Étiologie psychosociale des maladies cardiovasculaires, musculosquelettiques et des problèmes de santé mentale et de leur récidive. Retour au travail après un infarctus.
Chantal Brisson

Santé des femmes. Rôle des facteurs obstétricaux sur la santé de la mère et de l'enfant. Santé et grande prématurité. Prédiction et prévention des grands syndromes obstétricaux (travail préterme, pré-éclampsie, rupture prématurée des membranes, restriction de croissance intra-utérine, mort fœtale in utero). Revue systématique.
Emmanuel Bujold

Problématique du suicide. Santé des autochtones et des populations immigrantes. Promotion de la santé et l'éducation pour la santé en contexte d'interculturalité.
Louise Bujold

Action politique et politiques publiques en santé. Organisation des soins. Savoir infirmier. Interventions auprès des personnes âgées.
Clémence Dallaire

Dynamique de la transmission des maladies infectieuses. Épidémiologie et contrôle des maladies infectieuses évitables par la vaccination. Morbidité attribuable aux maladies évitables par la vaccination. Programmes de vaccination. Efficacité vaccinale. Impact à long terme des programmes de vaccination. Effets secondaires des vaccins.
Gaston De Serres

Épidémiologie des problèmes musculosquelettiques et de la douleur.
Clermont Dionne

Promotion de la santé. Inégalités sociales de santé. Pauvreté et exclusion sociale. Pratiques professionnelles auprès des groupes en situation de vulnérabilité. L'accès et l'équité dans les soins. Recherche participative. Croisement des savoirs. Genre et santé.
Sophie Dupéré

Collaboration interprofessionnelle, organisation des soins, évaluation des programmes de santé, éducation médicale, santé mondiale, maladies rares et problèmes complexes de l'enfant et de l'adolescent.
Maman Joyce Dogba

Adaptation au cancer et soins palliatifs. Mesure des concepts associés au stress et à l'adaptation. Élaboration et évaluation d'interventions psychoéducatives, optimisation du soulagement des symptômes de la douleur et de la fatigue secondaire au cancer. Survie au cancer et quête du sens.
Lise Fillion

Promotion de la santé. Éducation à la santé. Étude des facteurs sous-jacents à l'adoption ou au maintien de comportements en lien avec la santé. Élaboration, implantation et évaluation des interventions ciblées avec les communautés. Infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS). Clientèles marginalisées. Recherche participative. Croisement des savoirs.
Richard Fleet

Santé et culture. Peuples autochtones dans le nord canadien. Savoirs et pratiques traditionnelles. Méthodes qualitatives et visuelles. Santé mentale. Souffrance sociale. Résilience culturelle. Bien-être. Phénoménologie des lieux et de l'espace. Anthropologie médicale.
Christopher Fletcher

Interface entre le contexte dans lequel les professionnels de santé pratiquent et la pratique professionnelle. Professionnalisme. Imputabilité professionnelle. Ordres professionnels. Approches: recherche qualitative et quantitative.
Andrew Freeman

Élaboration, validation, traduction, modification et utilisation de questionnaires pour la mesure de variables psychosociales (attitude, comportement, etc.). Réduction des biais (biais de mémoire, désirabilité sociale). Promotion de la santé: prédiction de différents comportements liés à la santé. Compréhension, utilisation, amélioration et validation des théories psychosociales visant à prédire le comportement.
Camille Gagné

Amélioration des services en soins palliatifs pour les patients atteints de cancer avancés en fin de vie, sur la gestion de la douleur et des symptômes, sur les déficits cognitifs, sur le délirium ainsi que sur l'anorexie et la cacherie qui sont liées au cancer.
Bruno Gagnon

Technologies d'information et de communication en santé. Comportements des professionnels de la santé. Transfert et utilisation des connaissances scientifiques. Évaluation des technologies de santé. Modèles théoriques psychosociaux et organisationnels. Méthodes qualitatives, quantitatives et mixtes.
Marie-Pierre Gagnon

Évaluation de politiques, de programmes et d'interventions en santé. Développement de la fonction d'évaluation (culture, capacité, qualité, utilité, influence). Meilleures pratiques en suivi et en évaluation (concepts, approches, méthodes, outils). Innovations. Approches participatives et collaborations (Nord-Sud, intersectorielles, interorganisationnelles). Évaluation comme outil de support à la gouverne, à l'amélioration continue et à la pérennité de réseaux complexes de services. Évaluation dans les pays en voie de développement. Stratégies de changement et de transfert de connaissances.
Marie Gervais

Pratique factuelle (EBM, evidence-based medicine). Application des connaissances. Technologies de l'information. Communication des risques en santé. Méthodes mixtes. Première ligne. Vieillissement. Pédagogie des sciences de la santé. Soins centrés sur le patient. Prise de décision partagée. Organisation des services de santé.
Anik Giguère

Personnes âgées en perte d'autonomie et maintien à domicile, gestion des risques à domicile, qualité de vie et engagement occupationnel en milieu de vie substitut, évaluation de l'inaptitude, symptôme comportementaux et psychologiques de la démence, application de modèles de référence à la pratique en ergothérapie, pratiques éthiques dans les établissements de santé.
Dominique Giroux

Développement communautaire inclusif des personnes ayant des incapacités, que ce soit dans les pays à faible et à moyen revenus ou au Québec. Intérêt particulier aux situations touchant l'enfance, ainsi qu'aux approches participatives pour évaluer les programmes communautaires.
Marie Grandisson

Prévention, promotion de la santé: déterminants sociaux de la santé et inégalités sociales de santé, pratiques professionnelles en santé publique et inégalités sociales de santé; ITSS, TIC et réduction des méfaits associés à la consommation de drogues.
Anne Guichard

Pratiques professionnelles visant l'habilitation et le soutien des personnes dans la compréhension et la prise en charge de leur situation.
Laurence Guillaumie

Recherches portant notamment sur la lutte contre le paludisme et l'anémie de l'enfant en Afrique, la  promotion de la vaccination et la réduction de la mortalité maternelle. Ses travaux actuels ciblent les sources de la vulnérabilité des jeunes enfants et des mères, l'analyse des inégalités de santé et d'accès aux services et l'efficacité pratique d'interventions populationnelle dans le contexte du développement.
Slim Haddad

Philosophie du soin et de la santé, Éthique du soin, Théorie critique et émancipatoire. Méthodologie qualitative: phénoménologie et herméneutique. Contextes et enjeux sociosanitaires modernes, Euthanasie et défis instrumentaux.
Pawel Krol

Analyse sociologique des organisations en transformation ou en crise; développement organisationnel et rôle des consultants dans des organisations en transformation. Méthodologie de la qualitative. Analyse des politiques dans le secteur de la santé et des services sociaux, en particulier dans les services de première ligne.
Carole Lalonde

Promotion de la santé, particulièrement dans les environnements politiques, économiques, sociaux et physiques favorables à la santé et aux saines habitudes de vie, à la prévention de l'obésité, à la santé urbaine et à la santé dans les quartiers en environnement isolé (Nunavik) ou fragilisé, à l'équité, aux pratiques préventives professionnelles et naturelles, dont les pratiques préventives japonaises Hans Kaï (cercles préventifs).
Judith Lapierre

Implantation de pratiques basées sur des évidences au niveau micro, méso ou macro du système de santé québécois. Implication des usagers dans la planification et l'évaluation des services de santé pour des personnes ayant des problèmes de santé chroniques.
Marie-Ève Lamontagne

Usage des médicaments. Oncologie psychosociale.
Sophie Lauzier

Éthique appliquée. Jugement moral en pratique. Dimension éthique dans la prise de décision. Méthodologies qualitatives. Enjeux épistémologiques rattachés à la production des savoirs dans le champ de l'éthique appliquée.
Marie-France Lebouc

Soutien à la prise de décision. Prise de décision conjointe entre patients et professionnels de la santé. Changement des pratiques professionnelles en santé. Soins de santé primaires. Analyses des données dyadiques. Revues systématiques.
France Légaré

Les bénéfices et les risques de l'alimentation du territoire en contexte autochtone, notamment chez les Inuits et les Premières Nations du Québec. Toxicologie environnementale, nutrition et santé des populations. Utilisation des approches écosystémiques, interdisciplinaires, intersectorielles et participatives. Projets d'interventions communautaires ralliant la cuisine santé d'aliments locaux, le savoir autochtone, le renforcement des capacités et l'innovation sociale.
Mélanie Lemire

Évaluation des risques environnementaux. Utilisation d'indicateurs biologiques d'exposition et d'effet.
Patrick Levallois

Méthodes reliées à l'épidémiologiques nutritionnelle. Manie avec aisance divers déterminants (transition nutritionnelle, insécurité alimentaire, qualité alimentaire. Boissons sucrées/café/caféine, aliments/nutriments, etc., issues de santé (diabète, obésité, dépression, suicide, etc.), méthodologie (profils alimentaires, régression de rang réduit, modélisation résiduelle, substitution isocalorique et isotemporelle, etc.), et une variété d'approches (interventions en santé des populations, études transversales, vastes cohortes prospectives, ECR, méta-analyse).  
Michel Lucas

Promotion de la santé chez les femmes enceintes et dans la petite enfance. Étude des facteurs sous-jacents à l'adoption ou au maintien de comportements en lien avec la santé de la mère et de l'enfant. Élaboration, implantation et évaluation d'interventions ciblées avec les communautés. Effet de l'activité physique et du sommeil sur la croissance du nouveau-né et de l'enfant. Prématurité. Obésité chez la femme enceinte. Recherche interdisciplinaire. Croisement des savoirs.
Isabelle Marc

Marketing social. Publicité sociale et préventive. Programmes de prévention des maladies en pays en voie de développement.
June Marchand

Politiques publiques du secteur de la santé. Analyse politique des réformes et des systèmes de santé. Évolution sociohistorique du système de santé québécois. Organisation des services. Services de première ligne. Gouvernance du système et des établissements de santé. Intégration et fusions. Régionalisation et décentralisation. Participation publique et délibération.
Élisabeth Martin

Pratiques transgressives des patients au sens large (incluant les pratiques sexuelles transgressives) et la transgression par les patients des recommandations émises par les professionnels de la santé. L'organisation du travail et les conditions de l'exercice infirmier (dans une perspective de santé durable au travail), les rapports sociaux et structures de pouvoir dans lesquels s'enracine le vécu des infirmières.
Patrick Martin

Théorie économique hétérodoxe (en particulier institutionnalisme des origines). Analyses féministes. Politiques sociales et politiques de l'emploi. Analyses comparatives.
Sylvie Morel

 Publicité pharmaceutique; promotion de la santé; communication d en obstétrique et gynécologie. Images de la santé dans les médias.
Manon Niquette

Douleur, réadaptation, organisation des services de santé. Pratiques professionnelles, collaboration interprofessionnelle. Interfaces entre réadaptation et promotion de la santé et santé publique. Approches de recherche qualitatives et quantitatives, recherche évaluative.
Kadija Perreault

Santé mentale communautaire. Théories sur le rétablissement. Modèle transactionnel de stress-coping dans le cadre du rétablissement. Organisation des services orientés vers le rétablissement. Transfert des connaissances sur le rétablissement. Méthodologies qualitatives et quantitatives.
Hélène Provencher

Santé publique dans les pays en développement.
Daniel Reinharz

Construction et validation d'outils de mesure. Évaluation subjective de la qualité.
Jean-Sébastien Renaud

Santé des populations. Inégalités sociales et géographiques de santé. Santé rurale. Santé autochtone. Logement et santé. Maladies cardiovasculaires et facteurs de risque. Santé mentale. Évaluation d'impacts sur la santé. Épidémiologie sociale et biostatistique. Analyse de données d'enquêtes de santé jumelées à des données sur les milieux de vie. Systèmes d'information géographiques (SIG) et analyse spatiale. Revue systématique de la littérature scientifique.
Mylène Riva

Administration des services infirmiers et de santé. Rôle infirmier et développement professionnel continu. Innovation dans les pratiques, les organisations de santé et les milieux communautaires. Prise de décision partagée. Aspects sociopolitiques de la santé. Climat organisationnel et satisfaction au travail. Transfert et échange des connaissances. Méthodes quantitatives, qualitatives et mixtes.
Geneviève Roch

Sociologie politique de l'Amérique latine. Citoyenneté. Mouvements sociaux. Genre et changement social. Politiques sociales dans les pays du Sud.
Stéphanie Rousseau

Autochtones et diabète. Approches favorisant la participation citoyenne dans les processus d'évaluation et de planification des services de santé. Approches de milieu et de proximité. Soins et empowerment. Compréhension des dynamiques de résistance des populations locales aux normes prescrites par le système de santé. Acte alimentaire révélateur des identités et des lieux de distinction sociale.
Bernard Roy

Étude du cycle d'amélioration continue de la qualité des soins à partir d'une philosophie de soins humanistes, telle que le caring. Vision holistique de la sécurité des patients et du concept de rétablissement suite à un épisode de soins aigus ou chroniques. Étude des aspects de la collaboration interprofessionnelle et des transitions de vie. Méthodologies qualitatives de recherche
Daphney St-Germain

Ergothérapeute avec une formation doctorale en santé publique, intéressée à la promotion, la prévention et l'utilisation des technologies par les personnes à risque de développer des incapacités ou ayant des incapacités et étant en perte d'autonomie. Les nouvelles technologies de l'information et des télécommunications utilisées pour les services de réadaptation et de soutien à domicile lui sont aussi d'un grand intérêt, de même que le développement d'instruments de mesure liés à l'utilisation des technologies, les méthodologies participatives de recherche et la participation sociale. Professeure au Dép. de réadaptation et chercheure au Centre interdisciplinaire de recherché en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS).
Claude Vincent

Anthropologie de la santé. Aspects socioculturels de la santé. Santé, soins et interculturalité. Médecines traditionnelles et alternatives. Expériences des maladies graves et chroniques. Rapports entre santé, médecine, religion et spiritualité. Santé internationale. Méthodologie de recherche qualitative.
Nicolas Vonarx

Développement et évaluation des technologies, communication des risques dans le but d'aider les patients à identifier ce qui est important pour eux. Utilisation des médias sociaux.
Holly Witteman

Description officielle

Cette page présente la version officielle de ce programme pour de futurs étudiants. L'Université Laval se réserve le droit d'en modifier le contenu sans préavis.

Les étudiants qui fréquentent déjà le programme doivent plutôt se référer à leur rapport de cheminement.

Imprimer la fiche du programme
Grade

Maître ès sciences (M. Sc.)

51crédits
Reconnaissance d'acquis maximale:
13 crédits

Renseignements et directives

Objectifs

Ce programme de formation vise l'acquisition des connaissances et le développement des habiletés et des attitudes nécessaires à la pratique professionnelle ainsi qu'à la recherche en santé publique (voir description facultaire). Il se caractérise par une approche dite « de population », par opposition à l'approche individuelle utilisée dans les programmes de formation clinique.

Le programme porte sur la recherche et permet de maîtriser les méthodologies appropriées à l'étude des questions relatives à la santé publique.

L'objectif du programme est de former des praticiens et des chercheurs compétents en santé publique capables de développer et d'utiliser de nouvelles connaissances en santé publique, et ce, en tenant compte des nouveaux défis liés à la globalisation des phénomènes afin d'améliorer la santé et le bien-être des populations.

Au terme de sa formation et compte tenu des valeurs énoncées précédemment, l'étudiant qui a opté pour un cheminement avec mémoire sera en mesure :

  • de comprendre les fondements, les approches et les caractéristiques propres au domaine de la santé publique;
  • d'approfondir un sujet du domaine de la santé publique;
  • de conceptualiser un projet de recherche en santé publique et de le réaliser;
  • de communiquer la problématique de recherche, la méthodologie et les résultats de recherche;
  • de démontrer un esprit critique en contexte de santé publique dans une perspective scientifique, épistémologique ou éthique.

Responsable

Directrice du programme
Marie Gervais
418 656-2131 poste 407326
Télécopieur: 418 656-5491
Pour information
Vice-décanat à la recherche et aux études supérieures
418 656-2131 poste 407723
Faculté de rattachement

Rattachement multifacultaire

Ce programme est offert conjointement par la Faculté de médecine et par la Faculté des sciences infirmières.

Soutien financier

Outre les bourses offertes par les organismes subventionnaires québécois et canadiens, certains étudiants pourront intégrer les équipes de recherche des professeurs et obtenir ainsi un contrat de professionnel de recherche (assistant ou auxiliaire).

Conditions de poursuite des études

L'étudiant peut poursuivre ses études sous réserve de l'obtention d'une moyenne de cheminement ou de programme, le cas échéant, d'au moins 2,67 sur 4,33 après deux sessions au plus.

Passage accéléré au doctorat

Un étudiant déjà inscrit à la maîtrise en santé publique peut, conformément au Règlement des études et avec l'autorisation de la direction de programme, être admis au programme de doctorat en santé communautaire sous certaines conditions :

  • avoir l'accord de son directeur de recherche;
  • avoir suivi avec succès l'ensemble de la scolarité de la maîtrise, y compris un cours en promotion de la santé et un en organisation des services de santé;
  • conserver le même directeur de recherche et obtenir une lettre d'appui de celui-ci;
  • avoir maintenu une moyenne de cheminement égale ou supérieure à 3,5 sur 4,33;
  • avoir obtenu un jugement favorable sur la présentation orale et écrite d'une première ébauche de son protocole de recherche, qui le qualifiera d'emblée pour un projet de thèse et tiendra lieu de confirmation officielle d'encadrement lors de la soumission de son dossier d'admission. Ce comité d'examen est constitué d'au moins trois personnes : le directeur de recherche, le directeur du programme de maîtrise et le directeur du programme de doctorat;
  • faire la demande avant la fin de la quatrième session;
  • avoir été officiellement admis au programme de doctorat en santé communautaire à la suite du dépôt de son dossier et de l'étude de celui-ci par la direction de programme.

Délivrance du grade de maîtrise

L'étudiant inscrit au doctorat à la suite d'un passage accéléré peut obtenir le grade de maîtrise s'il satisfait aux exigences du Règlement des études.

Travail de recherche

Plagiat

En vertu des articles 28 et 29 du Règlement disciplinaire à l'intention des étudiants de l'Université Laval, toute infraction, dont le plagiat, doit être sanctionnée sévèrement. Il est toujours possible que les travaux des étudiants, y compris le mémoire et la thèse, soient soumis à un outil électronique de détection de plagiat. Si le travail n'est pas original, l'étudiant fera l'objet d'une dénonciation, et des sanctions disciplinaires pourront être imposées.

Travail de rédaction

La rédaction du mémoire peut exceptionnellement se faire dans une langue autre que le français, selon les règles en vigueur à cet effet à l'université.

Conditions d'admission

Sessions d'admission

AUTOMNE

Admissibilité

Grade et discipline

Le candidat détient un baccalauréat dans une discipline des sciences de la santé ou dans un domaine connexe, notamment celui des sciences sociales ou des sciences de l'administration, ou un diplôme équivalent.

Moyenne

Le candidat a obtenu une moyenne de diplomation égale ou supérieure à 3,00 sur 4,33, ou l'équivalent.

Scolarité préparatoire

Une scolarité préparatoire est exigée lorsque le candidat ne possède pas les connaissances de base en biostatistique. Il peut se voir imposer un examen.

Le candidat qui n'est pas exempté à la suite de cet examen doit suivre le cours SAP-7015 Biostatistique en santé publique ou le cours EPM-7017 Biostatistique en épidémiologie.

Par ailleurs, le titulaire d'un diplôme de premier cycle en psychologie qui a suivi les cours MAT-1904 Méthodes quantitatives I et MAT-2902 Méthodes quantitatives II, n'est pas soumis à cette exigence.

Cette scolarité préparatoire n'est pas non plus exigée si le candidat a réussi l'un des cours suivants : STT-1920 Méthodes statistiques ou SOC-1001 Analyse des données I.

Lors d'une réadmission ou d'une réouverture de dossier, seuls les cours réussis par le candidat dans un délai de cinq ans depuis sa dernière inscription sont pris en considération. De plus, le candidat doit se soumettre aux nouvelles exigences du programme.

Directeur de recherche

La présentation d'un sujet de recherche et le choix d'un directeur de recherche ne constituent pas une exigence d'admission.

Par ailleurs, le candidat devra, au cours de ses premières sessions d'inscription, trouver un professeur qui acceptera d'agir à titre de directeur de recherche. Il devra remettre à la direction de programme une confirmation écrite du professeur qui a accepté de diriger ses travaux de recherche.

Exigences linguistiques

Connaissance du français

Le candidat doit avoir une bonne connaissance du français parlé et écrit.

Le candidat qui a fait ses études primaires et secondaires dans une autre langue que le français doit passer le Test de français international (TFI) auprès d'un établissement du réseau Educational Testing Service (ETS). Il doit faire la preuve d'un niveau minimal de connaissances de la langue française par un résultat d'au moins 860 sur 990 au TFI ou avoir réussi le cours FRN-3003 Français avancé : grammaire et rédaction II. Le TFI, test qui est disponible partout dans le monde, doit avoir été réussi au cours des 12 mois précédant la demande d'admission.

Connaissance de l'anglais

La compréhension de l'anglais écrit est nécessaire puisque, dans plusieurs cours, la documentation spécialisée disponible est largement, sinon exclusivement, dans cette langue. La maîtrise satisfaisante de l'écriture et de l'expression orale dans cette langue est fortement encouragée.

Documents à présenter dans la demande d'admission en plus des documents exigés par le Bureau du registraire

  • un curriculum vitæ;
  • une lettre de motivation/intentions (environ une à deux pages) présentant le cheminement antérieur du candidat (études, expériences de travail et de recherche);
  • pour le candidat non francophone : document officiel attestant du résultat obtenu au Test de français international (TFI).

Sélection

Le candidat est sélectionné selon l'excellence de son dossier scolaire.

Le fait de satisfaire aux exigences d'admission n'entraîne pas automatiquement l'admission. Le directeur de programme prend en considération la préparation antérieure du candidat, l'ensemble de son dossier ainsi que les ressources disponibles.

En savoir plus sur les études universitaires au Québec.
Pour connaître la liste des équivalences généralement accordées aux différents diplômes internationaux, consulter le Tableau d'équivalences.

Date limite de dépôt

La date à respecter pour le dépôt d'une demande d'admission varie selon le profil des candidats. Toute l'information se trouve dans la section Admission.

Structure du programme

Activités de formation communes
CoursTitreCrédits exigés
Recherche 
L'étudiant doit réaliser toutes les activités de recherche prévues dans son programme. Une fois qu'elles sont complétées, l'étudiant qui désire prolonger ses études pour finaliser son mémoire peut s'inscrire aux activités suivantes qui lui conféreront le statut d'étudiant à temps complet à un coût fixe : TRE-6800 Poursuite de la recherche - mémoire 1 (maximum une inscription) et TRE-6801 Poursuite de la recherche - mémoire 2 (maximum quatre inscriptions).
SAP-6801Activité de recherche - mémoire 1
3
SAP-6802Activité de recherche - mémoire 2
7/activité temps complet
SAP-6803Activité de recherche - mémoire 3
7/activité temps complet
SAP-6804Activité de recherche - mémoire 4
7/activité temps complet

Information complémentaire

Documents et outils

Simulation et rapport de cheminement

monPortail vous permet de visualiser l'état d'avancement de votre programme d'études. L'outil «rapport de cheminement» affiche les cours suivis, indique la session de réalisation et précise le résultat obtenu ou à venir. Il indique également les cours à réussir pour obtenir le diplôme visé. Plus encore, vous pouvez simuler des modifications à votre programme d'études (choix d'une concentration ou d'un profil) ou découvrir quels cours pourraient vous être reconnus si vous étiez admis dans un nouveau programme.

Guide de cheminement aux cycles supérieurs

Le Guide de cheminement aux cycles supérieurs présente des points de repère sur la formation à la recherche: choix du directeur de recherche, rédaction du mémoire ou de la thèse. Il propose également des outils et des façons d'interagir qui rendent la communication plus efficace: formulation des attentes, plan de collaboration. Il précise enfin différents aspects de la réalisation de la recherche, comme le carnet de recherche, et fait le lien avec les services de l'Université Laval susceptibles d'aider les étudiants en cours de route.

Règlement des études

Les études à l'Université Laval sont régies par le Règlement des études.

Ressources

Joindre un responsable d'information sur les études

Des questions sur les exigences d'admission et les programmes d'études à l'UL? Communiquez avec le Bureau du recrutement étudiant ou rencontrez-nous en privé, aux Portes ouvertes ou lors de nos tournées sur la route au Canada et à l'étranger.

418 656-2764
1 877 606-5566
info@ulaval.ca
Heures d'ouverture

Joindre une personne-ressource de la faculté

Faculté de médecine
www.fmed.ulaval.ca

www.fmed.ulaval.ca/sap

Gestion des études
418 656-2764, poste 407723
1 877 606-5566, poste 407723
etudes.sup2@fmed.ulaval.ca

Version: 2019-07-22 09:49:16 / 2019-08-20 13:30:23 Version simplifiée Version archivée
Indique que le cours est à l'horaire à l'automne 2019
Indique que le cours peut être offert en formule hybride
Indique que le cours peut être offert à distance
Indique que le cours est en développement durable
Indique que le cours peut être offert en formule comodale
www.ulaval.ca