Aller au contenu principal

Claude St-Pierre


Professeur émérite

En 1962, après avoir terminé un doctorat ès sciences de l'Université de Montréal, Claude St-Pierre commence sa carrière professorale au Département de physique de l'Université Laval. Il a contribué de façon significative au développement et à l'influence du Département de physique, de génie physique et d'optique. Durant quatre décennies, les collègues et les étudiants du Département ont pu compter sur ses grandes qualités de pédagogue, de chercheur et de gestionnaire.

Véritable pionnier de la physique subatomique à l'Université Laval, monsieur St-Pierre a formé des milliers de physiciens au fil des années. Ses étudiants l'ont toujours grandement apprécié pour sa passion contagieuse du monde physique et la profonde compréhension qu'il en avait. Il a toujours accordé une grande importance au recrutement et à la supervision des étudiants. Plusieurs jeunes chercheurs à la maîtrise et au doctorat ont bénéficié du haut niveau d'excellence de son encadrement. Ces scientifiques travaillent aujourd'hui dans des centres de recherche et des universités de plusieurs pays. Ils brillent dans leur domaine sur les scènes québécoise, canadienne et mondiale.

Cette solide expertise de monsieur St-Pierre a conduit à l'obtention de plusieurs subventions individuelles et collectives. Bien qu'il ait pris sa retraite en 1998 en tant que professeur titulaire, il demeure professeur associé et maintient des activités de recherche. Toujours membre du Groupe de recherche en physique des ions lourds, il a trois projets subventionnés en cours, notamment sur la dynamique des collisions aux énergies intermédiaires. Esprit innovateur, il est mondialement reconnu pour son apport essentiel et original à l'avancement scientifique de différents aspects de la physique subatomique. Il a collaboré à de multiples expériences au Canada, aux États-Unis et en France. On doit également souligner sa contribution à la compréhension des interactions particules-noyaux et ses mises au point d'importants montages expérimentaux. Auteur fécond, il a publié une centaine d'articles et de communications.

Ces nombreux travaux n'ont pas empêché monsieur St-Pierre de s'investir parallèlement dans l'organisation de son département. Il a coordonné la mise en place du Laboratoire de l'accélérateur Van der Graaf, dont il a été le directeur de 1972 à 1979. À une époque où l'on ne trouvait que quelques ordinateurs sur le campus, il avait déjà compris l'énorme potentiel de l'informatique. Il est à l'origine d'un système innovateur d'acquisition de données qui a servi à toutes les expériences du Laboratoire. Il a également assumé les fonctions de directeur du Département de physique, de 1973 à 1979, et a été membre du conseil de la Faculté des sciences et de génie et de plusieurs comités.

Encore aujourd'hui, Claude St-Pierre met ses connaissances au service des étudiants et des collègues. Il poursuit activement la supervision de chercheurs et participe chaque semaine aux réunions de son groupe de recherche. Ce scientifique, qui est membre de l'Association canadienne des physiciens et de l'American Physical Society, jouit du respect et de l'admiration de ses pairs et de toute la communauté universitaire.