Aller au contenu principal

Denis Saint-Jacques


Professeur émérite

Monsieur Denis Saint-Jacques a travaillé à l'Université Laval de 1970 à 2005. Engagé en 1970 après un séjour d'enseignement à l'Université de Toronto, il a puissamment contribué à la formation littéraire de milliers d'étudiants et d'étudiantes. Devenu professeur titulaire en 1977, il a enseigné aux trois cycles universitaires et encadré de nombreux étudiants et étudiantes aux cycles supérieurs.

On ne compte plus les cours et séminaires qu'il a offerts ou créés à l'Université Laval et qui l'ont fait connaître, ici comme à l'étranger, comme un des universitaires les plus appréciés et parfois même comme un des plus redoutés tant l'ampleur de son savoir et sa vivacité d'esprit pouvaient, à l'occasion, dérouter, susciter de vifs échanges sans jamais laisser qui que ce soit indifférent. L'étendue de ses connaissances et la qualité de son enseignement ont été reconnues à l'étranger, notamment en France, où il a été nommé directeur associé de recherche par le Centre de sociologie européenne. Il a aussi donné des cours et animé des séminaires dans plusieurs universités européennes, plus particulièrement en Belgique et en Allemagne.

En recherche, Denis Saint-Jacques est un pionnier. L'Université Laval lui doit d'avoir ouvert et dirigé plusieurs grands chantiers, souvent interdisciplinaires. Le plus important, par sa longévité et son rayonnement actuel, demeure la consolidation institutionnelle du Centre de recherche en littérature québécoise (CRELIQ), aujourd'hui devenu le Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ), un des fleurons de la recherche en sciences humaines au Québec. Deux autres projets majeurs ont profité de son audace et de sa détermination: celui de la littérature populaire ou de grande consommation et celui de l'histoire de La vie littéraire du Québec, dont le premier tome a obtenu en 1992 le prestigieux prix Raymond-Klibansky. Dans les deux cas, le professeur Saint-Jacques a su mobiliser plusieurs dizaines de personnes aux fins de ses recherches de longue haleine. Ces travaux ont donné lieu à des colloques, souvent internationaux, et à des publications qui font aujourd'hui autorité.

Tout au long de sa carrière, sa réputation et son engagement lui ont permis d'obtenir nombre de subventions de recherche et il a publié abondamment et régulièrement dans des revues spécialisées. Beaucoup de ses articles ont constitué et constituent encore des textes marquants, principalement en histoire littéraire, et ses textes ont eu un retentissement qui déborde largement le seul domaine des études littéraires et des études québécoises. L'histoire des études littéraires au Québec, au cours des quarante dernières années, est inséparable de la contribution multiple de Denis Saint-Jacques. À la retraite de l'Université depuis 2005, il demeure très actif en recherche et en diffusion des connaissances.

Celui-ci fait honneur au Département des littératures, à la Faculté des lettres ainsi qu'à l'Université Laval. En lui décernant le titre de professeur émérite, l'Université reconnaît la contribution passée et le dynamisme toujours présent de ce grand chercheur québécois.