Aller au contenu principal

Gilles-Y. Delisle


Professeur émérite

Gilles-Y. Delisle a fait ses études à l'Université Laval, où il a d'abord obtenu un baccalauréat en génie électrique. Après avoir travaillé comme ingénieur pour Bell Canada, il décide de poursuivre des études supérieures. Titulaire d'une maîtrise en génie électrique et d'un doctorat en télécommunications, il devient, en 1973, professeur au Département de génie électrique de son alma mater.

En plus de son rôle de professeur, monsieur Delisle n'a pas tardé à occuper, parfois en même temps, différents postes administratifs à la Faculté des sciences et de génie: directeur adjoint (1975-1977) et directeur (1977-1983) du Département de génie électrique, directeur des programmes des deuxième et troisième cycles de ce département (1977-1983; 1987-1989), directeur du Laboratoire de radiocommunications et de traitement du signal (1982-1984), vice-doyen au développement et au transfert technologique (1989-1991).

Dès les années 1980, monsieur Delisle acquiert une réputation internationale. L'Université Laval utilise ainsi au mieux la grande expertise qu'il ne cesse de développer sur tous les fronts. En collaboration avec Lab-Volt, une entreprise reconnue mondialement comme fabricant de matériel technopédagogique, il a conçu des systèmes de télécommunications analogiques, numériques, d'antennes, d'hyperfréquences et un radar à courte portée, lesquelles réalisations ont été honorées par la Fondation Worlddidac. Il a mis ses vastes connaissances au profit d'une quarantaine de pays, qui ont pu bénéficier de ses services-conseils. Les Nations Unies ont également fait appel à son savoir-faire, afin de venir en aide à 15 pays en voie de développement.

Le professeur Delisle a parallèlement consacré beaucoup de temps à ses responsabilités de chercheur et de formateur d'une relève de haut niveau. Expert en électromagnétisme, en radar, en télécommunications et en traitement du signal, il a obtenu trois brevets. On lui a décerné plusieurs prix, notamment le Prix des ingénieurs du Canada, pour l'excellence de ses travaux en génie et les services rendus à la collectivité. Jusqu'à ce jour, il a présenté plus de 250 communications, rédigé plus de 100 publications scientifiques, siégé à plus de 100 comités et supervisé plus de 80 étudiants à la maîtrise et au doctorat. Il a d'ailleurs fondé une firme en radio-fréquences, Comlab, qui recrute plusieurs diplômés en génie électrique de l'Université Laval.

Après avoir dirigé l'Institut national de recherche scientifique, Télécommunications, monsieur Delisle prend sa retraite comme professeur en 2001. Il demeure toutefois très actif. De 2002 à 2004, il a été directeur de l'École d'ingénierie et de technologie de l'information de l'Université d'Ottawa. Actuellement, il est vice-président à la recherche à l'Institut international des télécommunications et collabore de différentes façons avec des institutions liées à son domaine. Élevé au rang de fellow par divers instituts, dont l'Institution of Electrical and Electronic Engineers, monsieur Delisle est un modèle de réussite sur tous les plans.