Aller au contenu principal

Jean-Claude Moisan


Professeur émérite

Modèle d'engagement et de générosité, monsieur Jean-Claude Moisan a connu une carrière scientifique et pédagogique exceptionnelle qui fait honneur à la Faculté des lettres et à l'Université Laval.

Après avoir obtenu une licence et une maîtrise ès lettres de l'Université Laval et un doctorat de l'Université de Grenoble, monsieur Moisan s'est joint à la Faculté des lettres en 1969. Devenu professeur titulaire en 1988, il est à la retraite depuis le 31 août 2000. Grand érudit, Jean-Claude Moisan a assumé avec brio ses tâches d'enseignement, de recherche et d'administration. Ses nombreuses activités scientifiques, notamment dans le réseau des études seiziémistes, lui ont valu une réputation internationale.

Jean-Claude Moisan n'a jamais hésité à se mettre au service de ses collègues et au service de ses étudiants. À peine arrivé au Département des littératures, il a accepté le poste de directeur des études de français. Par la suite, il a assumé les fonctions de secrétaire, de vice-doyen, de responsable facultaire des études et de doyen à la Faculté des lettres. Il a également été responsable du comité des programmes des deuxième et troisième cycles en littérature française et responsable du comité de programme du baccalauréat en enseignement secondaire.

L'un des aspects de la recherche de monsieur Moisan, depuis près de 15 ans, porte sur la relecture des auteurs anciens à la Renaissance et, plus particulièrement, sur les éditions vernaculaires des Métamorphoses d'Ovide. Subventionné à plusieurs reprises par le Conseil de recherches en sciences humaines, ce projet, dont l'objectif central est d'éditer et d'étudier des textes imprimés entre 1484 et 1560, a déjà donné le jour à de multiples communications et articles ainsi qu'à une édition critique des Trois premiers livres de la Métamorphose d'Ovide de Barthélémy Aneau (1556). Autre Ovide moralisé, la Bible des poètes (Bruges, Mansion, 1484) sera, à son tour, re-livrée au grand public en 2003 et, tout comme la traduction commentée d'Aneau, elle paraîtra chez Champion, l'un des plus prestigieux éditeurs européens de littérature renaissante.

Membre d'un réseau international des études seiziémistes, il est aussi l'un des trois cofondateurs de la Société canadienne d'études de la Renaissance. Il a été membre, entre autres, de la Société française de la Renaissance et de la Société internationale des études néo-latines. Autre spécialisation de monsieur Moisan, l'histoire de la rhétorique, plus particulièrement celle de la rhétorique ramiste, l'a amené à fonder et à animer, en collaboration avec Kees Meerhoff, le Réseau international d'études ramistes, dont l'objectif est de publier des collectifs rassemblant les travaux des plus grands spécialistes internationaux du sujet et d'éditer les œuvres de Pierre de la Ramée (Petrus Ramus). C'est dans le cadre de ces recherches qu'est paru Autour de Ramus (1997) et que sortira un deuxième collectif au courant de 2003.

Très ouvert et généreux, Jean-Claude Moisan a toujours considéré l'enseignement au premier cycle comme une des fonctions importantes de la vie d'un professeur. Il a enseigné avec un grand enthousiasme et une disponibilité exemplaire. Pour ses collègues et pour ses étudiants des trois cycles, le nom de Jean-Claude Moisan est synonyme de perfectionnisme, d'amour du travail et de dévouement.

Ses collègues canadiens et européens comme ses étudiants ont d'ailleurs tenu à souligner son départ à la retraite, mais aussi leur respect et leur affection, par la publication d'un ouvrage collectif. Jean-Claude Moisan a rempli sa mission universitaire de façon exceptionnelle et il continue d'être un modèle pour toute la communauté.